dimanche 28 janvier 2018

La révolution transhumaniste de Luc Ferry

La révolution transhumaniste. Comment le technomédecine et l'uberisation du monde vont bouleverser nos vies de Luc Ferry (Plon, 216 pages, 2016)

Incipit :
Ne croyez surtout pas qu’il s’agisse de science-fiction : le 18 avril 2015, une équipe de généticiens chinois a entrepris de réaliser une expérience sur quatre-vingt-trois embryons humains afin de « réparer », voire « d’améliorer », le génome de leurs cellules. S’agissait-il « seulement » d’embryons non viables ? L’expérience fut-elle encadrée d’un point de vue éthique et limitée dans le temps ? Quels en furent les résultats ? L’opacité qui entoure en Chine ce genre de travaux est telle que nul n’est vraiment capable de répondre à ces questions.
Un livre sur la révolution du transhumanisme, le post-humain, l'hybridation entre le biologique et l'artificiel. Un essai qui repose beaucoup sur le travail des autres avec force extraits et sur lesquels Luc Ferry donne son avis, pas toujours très étayé ou alors trop classique dans l'analyse. Parfois un peu pédant ou méprisant pour les autres (notamment envers Jeremy Rifkin) ce qui n'apporte guère au débat ni à l'analyse du phénomène. Accoler à Rifkin le terme "idéologue" lorsqu'on l'est soi-même (L'auteur se dit à titre personnel contre l'avortement ou encore considère que les chômeurs sont des fainéants vu que les compensations devraient être dégressives pour les motiver à retrouver du travail. Bonjour les clichés et les poncifs. C'est sûr l'idéologue Luc Ferry n'aurait pas écrit Utopies réalistes). Parler du transhumanisme avec autant d'idées rétrogrades auraient pu tout de même être intéressant (Oui, lire des choses avec lesquelles je suis d'accord c'est sympa mais parfois cela manque de défis). Malheureusement, à un peu plus d'un tiers du livre, l'auteur s'égare dans des digressions idéologiques et économiques, limite hors sujet, à n'en plus finir. Le sens du tragique (hum), un résumé d'Antigone (?!?), pourquoi pas, mais le rapport avec le sujet ? Pas clair. Pour un sujet aussi révolutionnaire le livre de Luc Ferry ne l'est guère. Bien sûr il y a de quoi s'interroger ou discuter mais il y a plus matière à penser dans Homo Deus ou à philosopher dans Introduction à la pensée complexe. C'est dommage j'en attendais beaucoup mieux, je reste sur ma faim. C'est pour cela que j'ai entamé un autre livre sur le sujet, La guerre des intelligences de Laurent Alexandre. Luc Ferry cite d'autres ouvrages qui me semblent au final plus pertinent sur le sujet (Et pourtant je n'ai accédé qu'aux extraits proposés !)

Note : A

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire