lundi 5 février 2018

Le convent de sang d'Alain Bauer et Roger Dachez

A table ! Le meurtre est servi ...
Le convent de sang d'Alain Bauer et Roger Dachez (JCLattès, 237 pages, 2009)

Incipit:
Lundi 23 novembre 1778, au matin.
 En franchissant la porte cochère de son hôtel pour déboucher sur la rue Sainte-Hélène encore noyée dans l'ombre, l'homme releva en maugréant le col de son manteau et ajusta plus largement ce dernier sur ses épaules. Il marqua un temps d'arrêt pour considérer un instant le spectacle qui s'offrait à lui.


Comme les fidèles ont pu s’en apercevoir j’aime lire de temps en temps des thrillers ésotérique. Par exemple toute la série de Ravenne et Giacometti. Malheureusement j’ai fini la série. J’attends le prochain avec impatience. Avec internet j’ai pu trouver des blogs qui recensent des histoires similaires. Et il y avait Les  Mystères Channel Row et là sa « suite » Le convent de Sang. Un petit peu déçu, j’ai trouvé l’histoire moins passionnante, moins aboutie. Même l’histoire d’amour reste en suspens alors que la dame dit que quelque chose se prépare, mais on ne saura jamais vraiment quoi. L’intérêt reste les liens forts avec l’Histoire vu que les personnages principaux ont marqués celle-ci. Je n’en connaissais qu’un, Cagliostro, et encore de nom. Reste que cela se lit tout de même assez bien, ce n’est pas très long, et il y a suffisamment d’intrigue pour garder un semblant de tension. Il me reste dorénavant à trouver une autre série …

Note : AAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire