samedi 15 août 2020

The Templar Legacy by Steve Berry

 The Templar Legacy by Steve Berry (Hoder, 559 pages, 2006)

Incipit

Jaques de Molay sought death, but knew salvation would not be offered.

Un thriller du même auteur que Le troisième secret. J'ai préféré celui-là parce qu'il parle des templiers. Peut-être un peu long au milieu lors des recherches avec beaucoup de rebondissements mais un final à la hauteur de mes attentes. Dans la postface l'auteur distingue le vrai (historique) du faux (invention de l'auteur). Cela tourne autour de Rennes le château, de l'abbé Saunières, et de la survivance de l'Ordre. Ce dernier est en quête de ce qu'auraient caché les Templiers avant d'être brutalement arrêtés et torturés grâce au roi Philippe IV et avec l'accord du Pape Clément V. L'auteur offre une fin qui mérite une réflexion spirituelle aussi bien qu'intellectuelle et c'est le grand mérite de ce thriller. C'est le premier de la série des Cotton Malone, un ancien agent devenu bouquiniste, à la mémoire eidétique, et qui se mêlent des affaires de son ex-patronne. Comme profil c'est un peu lu et relu, et je ne parle pas que de Dan Brown ou même d'Umberto Eco avec son Guillaume de Baskerville, mais bon je suis assez tolérant, le sujet central, les Templiers, est suffisamment envoûtant pour que ça passe crème.

Note : AAAAAAAAA

vendredi 14 août 2020

Harry Potter and The Philosopher's Stone by J. K. Rowling

 Harry Potter and The Philosopher's Stone by J. K. Rowling (Bloomsbury Childrens Books, 368 pages, juin 2017)

Incipit : 

Mr and Mrs Dursley, of number four, Privet Drive, were proud to say that they were perfectly normal, thank you very much.

Bon ... oui je sais je l'ai déjà lu, pas plus tard que l'an dernier ... Cela ne fait que la quatrième fois. Là j'en suis au tome 2. Le plaisir de retrouver Harry, Hermione, Ron, Snape, McGonagall, Dumbledore etc. Et puis à chaque fois j'y vois des choses. J'avais pas noté l'ironie qu'Hermione, qui a des dents de devant proéminentes, avait ses DEUX parents dentistes. Ha ha sacrée J.K. Rowling. Également comme cette descente dans le noir vers la fin de l'ouvrage, genre catabase (ou saut dans un terrier de lapin ...), où Harry rencontre ... un démon ... C'est classique chez les grecs (ou chez Dante). On a bien un héro, démuni, pauvre, sans parents, esclave, maltraité qui descend aux enfers et s'en trouve transformé. Et puis Nicolas Flamel, où j'ai appris depuis que sa maison subsistait à Paris (transformée en auberge). Je suis passé pas loin cet été ... sans le savoir ! Argh. J'ai un ouvrage de vulgarisation sur l'alchimie (Le grimoire secret de l'alchimiste avec de magnifiques illustrations) alors forcément l'ouvrage parle de la pierre de vie éternelle (D'où Voldemort, Vol de mort ...). Mais l'auteur dit plus ou moins qu'il y a un complot d'EDF contre la recherche sur la fusion froide (Ce que la fiche wikipedia nuance fortement, comme si EDF pouvait au niveau mondial empêcher ce type de recherche ...) ce qui fait assez anachronique (Et idéologique) et complotiste. Ha oui Harry, ben toujours aussi bien. Mais je ne vous apprends rien !!!

Note : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

“A man can do what he wants, but he cannot want what he wants.” Schopenhauer

“I would rather have questions that can't be answered than answers that can't be questioned.” Richard Feynman.

Le troisième secret de Steve Berry

Le troisième secret de Steve Berry (Pocket, 473 pages, 2019)

Incipit :

Le regard fixe, Lucia examinai la Vierge qui descendait du ciel.

Un thriller, dans la lignée des Dan Brown, Giacometti et Ravenne, Aubarbier, Sinedy, ou encore Dos Santos. Et ce qui me plait est que ce soit lié à des faits historiques. Souvent les auteurs précisent ce qui fait partie du roman et la part historique. Là c'est lié au troisième secret de Fatima où tout n'aurait pas été révélé par le Vatican ... Pourquoi ? Un bon thriller, parfait en période de canicule, rebondissement, méchant ambitieux prêt à tout, bref le cocktail habituel. Finalement je vais en lire d'autres (Bon en fait j'ai déjà commencé, The Templar Legacy, oui en anglais car je dois maintenir mon niveau, on ne sait jamais cela pourrait me servir un jour, thriller qui ouvre une saga tournée autour de Cotton Malone, un peu l'équivalent de Robert Langdon chez Dan Brown).

Note : AAAA

“I have noticed even people who claim everything is predestined, and that we can do nothing to change it, look before they cross the road.” Stephen Hawking

jeudi 13 août 2020

L'Île des Mers Gelées de Rosinski et Van Hamme

L'Île des Mers Gelées de Rosinski et Van Hamme (Le Lombard, 48 pages, 2012)

On a la réponse à nos questions sur Slive, du premier tome. Là on sort de l'heroic fantasy pure, avec un cross-over vers la science fiction et le mythe des "Anciens astronautes". Je me demande si Van Hamme n'aurait pas lu Le matin des magiciens ... Bon je ne sais pas si je vais faire un article par BD finalement. En plus il s'agit de relecture. Et puis une légère nostalgie d'une série lu il y a longtemps. Pour voir l'effet que cela fait ... ha ha. Depuis j'ai lu aussi le tome 3 et 4.

Note  : AAAA


La magicienne trahie de Rosinski et Van Hamme

La magicienne trahie de Rosinski et Van Hamme (Le Lombard, 48 pages, 2012)

Bon la canicule exige des lectures ni trop soporifiques ni trop difficiles pour mes pauvres neurones. Le moment de relire Thorgal et d'essayer de convaincre ma famille. Pour ma fille c'est râpé. Un vrai réquisitoire ... même le dessin elle aime pas. Bon, ok. C'est vrai aussi qu'Aaricia fait potiche. Mais cette série m'avait envouté par ses aspects mythologiques et l'origine de Thorgal. Et puis cela puise dans d'autres mythologies que celle des vikings. La deuxième histoire (Oui, cet album en comporte deux) rappelle L'Odyssée, la partie avec Calypso. Et puis zut il fait chau, faut bien rêver un peu. 

Note : AAAAA


Suis-je snob ? de Virginia Woolf

Suis-je snob ? de Virginia Woolf (Éditions Rivages, 176 pages, 2014)

Incipit :
Molly m'a chargée, à mon avis très injustement, de la lourde tâche de vous faire un exposé ce soir.

Un recueil d'essai et de nouvelles. Bon, je les ai lues il y a quelques temps déjà, il y a eu la canicule, en temps de canicule je fais à peu près rien d'autres que lire, dans la pièce la plus fraîche de la maison, donc j'ai eu le temps de lire plusieurs ouvrages déjà. Toutes les nouvelles m'ont plu. Celle sur le snobisme est étonnante de sincérité, n'hésitant pas à impliquer ses amis voire d'autres personnes et pas forcément de manière positive. Ce qui n'a pu qu'embêter l'intéressée, du moins à l'époque. La nouvelle sur la papillon est saisissante parce qu'elle parle de la mort, ou de la vie, si éphémère. J'aime beaucoup son style, son écriture. Je vais lire les prochains en anglais. Cela m'a attristé d'apprendre qu'elle était bipolaire, qu'elle a lutté toute sa vie et qu'à un moment, après un message éblouissant à son mari, a mis fin à ses jours.

Note : AAAAAAA

lundi 3 août 2020

Mémoires d'un amnésique d'Erik Satie

Mémoires d'un amnésique d'Erik Satie  (Petite Bibliothèque Ombres, 190 pages, 2010)

Incipit :
Tout le monde vous dira que je ne suis pas un musicien. C'est juste.
Un recueil des écrits d'Erik Satie dans les journaux (Ceux dont on est sûr car il utilisait parfois un pseudo et d'autres ont une source discutable). Cela tourne un peu autour des mêmes thèmes, la musique, certains amis (Comme Debussy), la critique des critiques, le groupe des Six, groupes de jeunes musiciens qu'Erik Satie a impulsé, inspiré. Et quelques articles divers. Toujours inspirés, sur un ton ironique mais tout de même plus ou moins réservé pour les fans d'Erik Satie voire ceux qui prônent l'érudition sur ce personnage atypique mais si attachant. Quelques dessins du maître lui-même, quelques illustrations (dont une pour un ballet qui précise de venir avec des lunettes noires et de quoi se boucher les oreilles !). Un hommage à la musique, au changement, à l'évolution, à la découverte. Une chronologie, une bibliographie et une bonne partie de notes de l'éditeur en font un ouvrage de référence sur les écrits de Satie. J'aime bien cet humour primesautier, d'une ironie douce, et d'une cruauté délicate. Et puis cette couverture !!! Un personnage tout droit sortie de Jules Verne ou du courant Steampunk ! Bon je vais aller réécouter les gymnopédies et puis essayer de trouver ce film de René ClairErik Satie apparait. Un grand merci à la librairie Le chat qui dort de me m'avoir fait découvrir cet ouvrage mais aussi cette collection Petite Bibliothèque Ombres.

Note : AAA