vendredi 30 septembre 2016

La tectonique des plaques de Margaux Motin

Hiiiii j'ai dépassé la ligne !!!
La tectonique des plaques de Margaux Motin (Delcourt, 192 pages, 2013)

Toujours un dessin aussi joli, fin et bien campé. Des scénettes décalée à l'humour un peu grossier parfois. Un journal inspiré de la vie de Margaux Motin et que j'espère exagéré ... ;-)

Plaira aux fans du Journal de Bridget Jones ou de la série Sex and the city (je suppose).

Une BD très sympathique, bon moment de détente !

Bon, cela faisait un bout de temps que je n'avais pas publié, hé oui je rejoue aux jeux vidéos (actuellement Far Cry 4, après avoir terminé Rise of the Tomb Raider), je me fais l'intégrale de la deuxième période (à partir de 2005) du Doctor Who (j'en suis à la saison 4, et, oui je regarde aussi les épisodes spéciaux, de Noël et tout !), je lis toujours de la psycho (le gros volume de la Psychologie Cognitive),  des magazines, des journaux etc. Bon et puis je vais au boulot aussi. Pfffuit, la journée est bien remplie.

Note : AA

Platinum End Tome 2 de Ohba et Obata

Sorry Angel, Sorry So ...
Platinum End Tome 2 de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata (Kazé Edition, 192 pages, 2016)

Suite du premier volume (oui c'est dingue, hein ?) et déjà je sens que je vais avoir du mal à continuer. De nouvelles règles, des rebondissements alambiqués, je sens les ficelles de l'auteur de Death Note et cela me gêne beaucoup. Le cliffanger de la fin du Tome 1 m'avait incité à poursuivre mais là bof bof. C'est bien fait mais là tout d'un coup suis moins motivé.

Note : A

Guerilla de Laurent Obertone

This is the end
This the end, my only friend
Guerilla Le jour où tout s'embrasa de Laurent Obertone (Ring, 414 pages, 2016)

Incipit :
Que le ciel s'obscurcissent et tu seras seul. -- Ovide
La courneuve, 17h
Dans ce trou vivaient des hommes.
Des barbares, comme ils s'appelaient eux-mêmes.
Cette cité était leur territoire. Un quartier redoutable, le plus craint de la ville, et peut-être du pays.
Un thème très actuel en ces périodes troublées, aux idéologies marquées, aux actualités anxiogènes. Et si les émeutes de 2005 ne s'étaient pas arrêtées mais au contraire s'étaient amplifiées avec des terroristes islamistes en plus ? Ah oui, clairement, ça craint du slip.

J'aime bien les films catastrophes (La Tour infernale mais aussi The Road), les livres catastrophes (La Mort Blanche de Franck Herbert, etc), le post-apolyptique (films, jeux vidéos, livres, BD etc) et donc naturellement ce livre m'a tenté.J'avais déjà lu Utoya, du même auteur, très bon livre, glaçant, efficace qui m'a aussi fait comprendre que nous n'étions plus habitués à des agressions violentes et meurtrières (donnant raison en cela à Dominique Venner et son Un Samouraï d'Occident).

Mais là je suis un peu déçu, le style un peu lourd, trop ironique, pamphlétaire, les personnages à peine esquissés, manquant de profondeur (par ex le Président, réduit à la caricature de sa com'), très idéologisés, très polarisés, le manque de point de vue différencié, la description de l'ensemble de la société déliquescente qui manque de crédibilité, sur ce dernier point j'ai été plus convaincu par la structure d'un Black Out par exemple. Bon c'est efficace mais manque complètement de subtilité. Fait un peu roman de gare ou série B. L'intérêt du livre réside plus dans sa résonance avec l'actualité, pourquoi pas.

Ce qui peut inquiéter c'est que ce scénario est plus probable (et pas pour autant fortement probable j'espère !) que celui de Houellebecq dans Soumission). Se lit bien quand même. Fait un peu flipper aussi.Va plaire aux survivalistes de tout poil ainsi qu'aux catastrophistes. Aurait bien plu à Maurice G. Dantec !!!

Note : AA

dimanche 18 septembre 2016

2017 : Le chaos ou le sursaut ? de Pierre Larrouturou

Vers l'au delà et l'infini !
2017 : Le chaos ou le sursaut ? A nous d'agir ! de Pierre Larrouturou (Fayard, 143 pages, 2016)

Incipit :
Nous sommes une dizaine à nous retrouver dans l'appartement de Stéphane Hessel pour créer le collectif Roosevelt 2012. Nous espérons tous que François Hollande va gagner contre Nicolas Sarkozy, mais nous savons, hélas, que le projet du PS ne tient pas la route.
Quel livre revigorant !!! Enfin pas au début, car c'est un réquisitoire contre la droite de Sarkozy, le président actuel François Hollande et les présidentiables les plus médiatisés comme Alain Juppé, Arnaud Montebourg & Co. C'est aussi un constat  sans concession sur la situation dramatique dans laquelle nous vivons, due à un système français sclérosé de politiciens professionnels sans idées neuves, ne tenant pas leurs promesses, proposant des solutions mille fois entendues alors qu'elles ne fonctionnent pas, usant de la communication pour masquer une indigence affligeante.

Ce livre est de prime abord peu encourageant, mais dans une deuxième partie offre un panel de propositions novatrices, la moindre n'étant pas de limiter une professionnalisation de la politique notamment par une Assemblée constituante en partie composée de citoyens. Limiter le pouvoir aberrant d'élus corrompus et ne pensant qu'à leur carrière ? Cela ne va pas être facile ! Pour autant faudrait-il voter pour Sarkozy ou Hollande ??? Alors, citoyens, agissez ! Donner votre vote à un politicien qui propose quelque chose de nouveau, de raisonnable, d'argumenté et qui offre, enfin, une vraie perspective d'avenir ! Pour en savoir plus vous pouvez visiter Nouvelle Donne, le site de l'excellent documentaire Demain et le site du collectif qui apparait dans l'incipit : Collectif Roosevelt.

Et lisez ce livre, offrez-le autour de vous ! Vous comprendrez aussi pourquoi les médias exposent peu ou pas du tout ce type d'idées (il suffit d'écouter actuellement Le Téléphone sonne ou du même Nicolas Demorand dans Questions politiques pour s'apercevoir que les journalistes sont agressifs, veulent du buzz, du clash, du slogan, du scoop à deux balles, écoutent à peine ceux qui proposent quelque chose qui n'est pas dans leur logiciel de compréhension, qu'ils condamnent toute innovation sur l'autel de 'ça ne marchera jamais' etc. Émissions assez pénible à tenter d'écouter. Nous sommes loin d'un Stéphane Paoli et de sa maïeutique, qui écoutait sans condamner, qui cherchait à comprendre, qui approfondissait, etc.)

Note : AAAAAAAAAAAA

samedi 17 septembre 2016

The Big Bang Theory The Official Trivia Quiz Book by Adam Faberman

We're the kings of the world !!
The Big Bang Theory The Official Trivia Quiz Book by Adam Faberman (Headline, 380 pages, 2015)

Un quizz papier sur la série télévisuelle The Big Bang Theory. Cela concerne seulement les 8 premières saisons. Différents niveaux de question dont le niveau PhD (Doctorat !).

Une liste des épisodes, des extraits de scripts, et un niveau de question élevé, réservé aux plus acharnés ! J'ai commencé à jouer en ayant vu déjà trois fois l'intégrale jusqu'à la saison 9, la saison 10 commençant ... la semaine prochaine !!!!! yeepee !!! Bien que fan (je peux vous citer au moins 6 objets sur le bureau de Sheldon, du cyberman, en passant par Gollum, sans oublier un crâne et un jeu de dés bleu pour JDR, le tapis de souris AlienWare [modèle en rupture de stock]) je n'ai pas eu 100%. Déjà parce que je n'arrive toujours pas à retenir entièrement la chanson Soft Kitty. Oui bon je vais pas y passer ma vie non plus, j'ai aussi Doctor Who !!! Tout de même, j'ai déjà récupéré des scripts d'épisodes, transformés en epub pour les lire sur ma liseuse.

Fun to play !!!

Note : AAAAA

Une année au lycée T1 de Fabrice Erre

Une année au lycée. Guide de survie en milieu lycée. Tome 1 de Fabrice Erre (Dargaud, 158 pages, 2014)

La vie au lycée, les travers des profs et des lycéens, bourrés de clichés mais tellement vrais !!!! On retrouve bien l'esprit de l'école, des priorités bien différentes entre des profs qui veulent élever le savoir des élèves et ces derniers qui ne pensent qu'à buller, à la note d'un devoir, ... à vivre quoi !!! La vie du lycée en gags une page ou deux.

Bien ancré dans notre présent et ses tablettes numériques de distraction massive, un bon moment de rigolade pour toute la famille, mon épouse et ma fille ayant bien ri aussi !!

En allant à la librairie ce matin j'y ai vu le Tome 2 (ha bon ?) et même un Tome 3 !!!!!!!!!!

Un bon moment !!

note : AAA

Un samouraï d'Occident de Dominique Venner

Un samouraï d'Occident. Le bréviaire des insoumis de Dominique Venner (Pierre Guillaume de Roux, 317 pages, 2013)

Incipit :
S'il restait encore en moi une réserve de compassion, je pourrais plaindre les immigrés d'Afrique noire, du Maghreb, de Turquie ou du sous-continent indien qui ont été importés massivement dans le but de casser les salaires des travailleurs européens.

Dès l'introduction le ton est donné, les thèmes de l'extrême droite sont bien présent. Problème de l'immigration, perte de l'identité, théorie du remplacement, anti mariage pour tous (Dominique Venner édulcorant les slogans les plus homophobes comme l'amalgame avec la pédophilie et la zoophilie, pour Venner tout s'est bien passé !!), arguments pro domo, réactionnaire, valorisation de la virilité et de la guerre, anticommunisme, anti globalisation, déclinisme, décadence, anomie de notre société, conservateur, idéalisme du passé (et quel passé car remonte à l'antiquité, suivant en cela l'argumentaire et la stratégie d'Alain de Benoist). Idéologue et manipulateur : le plus drôle étant son souci (p. 37) " ../.. d'analyse, la précision de la pensée et ses nuances, l'emploi du mot juste". Ce qui est sûr c'est que pour ce qui l'arrange vous aurez des références (en général les siennes, mais pourquoi pas) et pour ce qui ne lui plait pas c'est parfois évacué en deux lignes sans aucune explications ou références (exemple : Simone de Beauvoir et son ouvrage Le deuxième sexe, ou encore l'avenir des enfants d'homosexuels, la "diabolisation" d'Alexis Carrel, etc.). Pour l'analyse, la précision de la pensée et ses nuances, l'emploi du mot juste vous repasserez. Un autre exemple, plus trivial, pour D. Venner le shinaï, l'arme utilisée en kendo, est en bois. Le mot juste serait plutôt le bamboo. Bref. En tout cas retrouve dans ce livre les thématiques développées dans Nationalisme, antisémitisme et fascisme en France de Michel Winock. D'une certaine manière ce que nous raconte D. Venner n'est pas très original. Il se démarque avec un lien, sorte de fil conducteur, à la culture du Japon et en particulier la "pensée" et l'attitude des samouraï.

Plus étonnant quand même, Dominique Venner valorise l'Europe, ses racines etc. Admettons. Le communisme sera vilipendé. Normal. Mais pas une seule fois ne sera évoqué la période du nazisme qui a ravagé cette Europe qu'il valorise tant. Rien, pas un mot. Zéro. Nada. Que pouic. Et pourtant que de liens, comme avec l'ethnocentrisme, la valorisation de la guerre, de la force, le peuple blanc, l'eugénisme d'Alexis Carrel, les références au philosophe nazi Martin Heidegger. Parfois ce qui n'est pas évoqué est encore plus troublant que ce qui est évoqué. L'échec historique d'Adolf Hitler n'empêche pas certains, de nos jours, d'estimer que sur le fond il avait raison. Bon il y en a qui vénèrent encore Staline, Mao etc. tous ces criminels, alors, tout est possible. Mais ignorer cette période sanglante me surprend, j'aurais aimé connaitre le fond de la pensée de Venner sur ce point.

Le livre est tout de même intéressant, notamment sur l'Iliade et l'Odyssée d'Homère, les passages sur le stoïcisme, l'influence du christianisme sur la société, l'influence de la globalisation et ses effets néfastes. Je le suis moins sur la théorie d'un suicide "utile" ou honorable. Encore plus mal à comprendre son suicide, en plus dans un lieu sacré, Notre-Dame de Paris.

Il y a un fort contraste entre la pensée "théorique" (première partie du livre) de Venner, et les recommandations en fin d'ouvrage (Sept conseils pratiques), non pas que ces derniers soient inintéressants, ,au contraire je les trouve utiles et très justes. Mais quel contraste entre une vision de haut niveau (qu'on soit d'accord ou pas) et des conseils qu'on peut retrouver au rayon bien-être d'un supermarché ou dans n'importe quel magazine rayon psycho. A nouveau ces conseils sont utiles mais difficile de les trouver à la hauteur de la thématique du livre.

Note: AAA

Hello Fucktopia de Souillon

Bouh !
Hello Fucktopia. Un vrai conte de fée de Souillon (Ankama, 80 pages, 2014)

Même auteur que Maliki, je me disais aussi, je connais ce genre de dessin ! J'ai d'ailleurs Maliki quelque part dans une des bibliothèques.

Pour public averti ? Quand on voit ce qui passe à la télé, soit disant pour tout public, on s'attend à quelque chose de trash, violent, limite pornographique. Alors oui c'est pas pour les enfants, cela reste tout de même loin de la pornographie. Cela parle de choses difficiles qui se passent à l'adolescence, alors devrait pouvoir être lu à partir de 16 ans.

Ado désœuvrée, qui se cherche quel sens donner à sa vie, une BD initiatique où grandir, passer de l'autre côté du miroir, gérer son double "maléfique" (comme le suggère la couverture), faire son expérience, même si parfois cela se passe mal, prendre des risques, est au cœur du passage à l'âge adulte. Pour ceux et celles qui veulent plus de détails il y a même un site Hello Fucktopia. J'aime bien l'histoire même si c'est pas super original, et surtout le dessin !

Note : AAA

dimanche 11 septembre 2016

Nationalisme, antisémitisme et fascisme en France de Michel Winock

Nationalisme, antisémitisme et fascisme en France de Michel Winock  (Points Histoire, 505 pages, 2014)

Incipit :
Trois thèmes principaux font l'objet de ce livre, qui pourrait aussi s'intituler : le Moi national et ses maladies. D'abord, le nationalisme - ou plutôt les nationalismes, car le mot peut recevoir plusieurs définitions. Nous avons insisté sur les deux types que la France a connus : le nationalisme ouvert, issu de la philosophie optimiste des Lumières et des souvenirs de la Révolution (celui de Michelet, mais aussi celui du Général de Gaulle), et le nationalisme fermé, fondé sur une vision pessimiste de l'évolution historique, l'idée prévalente de la décadence et l'obsession de protéger, fortifier, immuniser l'identité collective contre tous les agents de corruption, vrais ou supposés, la menaçant.

En fait il s'agit plus d'un recueil d'articles, d'une compilation thématique que d'un essai, le tout reste tout de même cohérent et sans trop de répétition. Un angle particulier qui permet de revisiter l'Histoire de France. Comme d'habitude chez Michel Winock des propos argumentés, référencés, nuancés. Bien raconté, dynamique, détaillé, d'une riche complexité. Un sujet important qui montre la multiplicité des racines idéologiques, de leurs évolutions au cours de l'Histoire. Pas manichéen, des textes qui font partie du débat d'idées, loin de l'idéologie pesante des polémistes médiatiques. Montre aussi que des débats actuels (décadence, déclinisme, immigration, les boucs émissaires,  etc) ne sont pas nouveau (mais alors pas du tout, sachant que pour certains, comme la perte d'autorité, on retrouve déjà cette inquiétude à la Grèce antique !). D'ailleurs je lis Un samouraï d'occident de Dominique Venner (oui, je lis aussi des textes dont je ne suis, a priori, pas vraiment en osmose, ça énerve un peu mais c'est plus stimulant que de lire des choses dont vous êtes d'accord) ce qui permet de faire des liens très intéressant entre l'idéologie des années 30 et celles d'auteurs, d'idéologues d'extrême droite contemporain.

Il y a quelques chapitre où Michel Winock débat avec d'autres historiens. C'est plus sur la méthodologie, les définitions ou encore la cohérence d'idées, qui font que certains, qui tordent les concepts, se retrouvent à dire des choses qui manquent de consistance, de justesse ou s'éloigne du "vrai". Ces passages, pour ces raisons-là, sont très intéressants. On peut voir de nos jours des intellectuels pervertir les définitions, faire des amalgames et finir par dire des choses par pure idéologie ou manipulation politique. Michel Winock essaye, et c'est son grand mérite, de travailler en historien, de ne pas être partisan, d'éviter les biais idéologiques, et cette honnêteté intellectuelle est inestimable pour moi.

Un livre trop riche à résumer, plusieurs choses m'ont frappé, notamment l'antisémitisme extrêmement virulent des années 30, la complexité de personnages comme Drumont et Maurras, la restitution d'une époque révolue, le combat intellectuel entre la fin du XIXème et peu après la guerre. Et comment il est possible d'être antidreyfusard non par antisémitisme mais par pure idéologie : la défense de l'armée, que Dreyfus soit coupable ou non n'entrant pas en ligne de compte (!?). Le FN est peu présent dans ce livre même si les Le Pen y sont présent (un détail de l'histoire). Un livre en tout cas passionnant, éclairant, édifiant. Permet d'avoir une meilleure idée du nationalisme et du fascisme français, en quoi il se différencie du nazisme ou du fascisme italien, quelles sont les idées communes, pourquoi La Rocque n'était pas un fasciste etc. Un excellent livre d'histoire politique finalement. A lire du même auteur Le XXème siècle idéologique et politique.

Note : AAAAA

Article écrit en écoutant l'album The Burgh Island de Ben Howard. Hummm Oats in the water ... superbe !

vendredi 2 septembre 2016

Le piano oriental de Zeina Abirached

Le piano oriental de Zeina Abirached (Caterman, 208 pages, 2015)

Du même auteur que Le jeu des hirondelles, avec ce noir et banc plein de ronds, très stylisé, finesse des traits, aux pages très travaillées. Une histoire vraie en plus, d'un inventeur d'un piano particulier et unique, la gamme occidentale et puis, via une construction originale, la gamme orientale, quart de ton, on passe de l'un à l'autre à l'aide d'une pédale.

Amusant, l'usage du mot Habibi dans cette histoire ! Coïncidence ? Je ne crois pas.

Un roman graphique plein de fantaisies et de poésie. Cet article aurait du paraitre il y a plusieurs jours déjà, mais vu la canicule, non seulement je lis moins (assommé, reprise du travail) mais en plus je fais moins d'internet et donc de blog (assommé, reprise du travail, jusqu'à 34° dans mon bureau !!!!). Donc j'ai du retard ... mais pas trop.

Note : AAAA