dimanche 20 août 2017

Le matin des magiciens de Pauwels et Bergier

Le matin des magiciens de Pauwels et Bergier (Folio, 628 pages, 1960)

Incipit :
Je suis d’une grande maladresse manuelle et le déplore. Je serais meilleur si mes mains savaient travailler. Des mains qui font quelque chose d’utile, plongent dans les profondeurs de l’être et y débondent une source de bonté et de paix. Mon beau-père (que j’appellerai ici mon père, car c’est lui qui m’a élevé) était ouvrier tailleur. C’était une âme puissante, un esprit réellement messager. Il disait parfois en souriant que la trahison des clercs avait commencé le jour où l’un d’eux représenta pour la première fois un ange avec des ailes : c’est avec les mains que l’on monte au ciel.

Un livre étonnant dont le message principal est de s'intéresser à tout avec une grande ouverture d'esprit. Non pas de croire à n'importe quoi mais ne rien éluder a priori. Ce livre explore avec passion les mythes, les évènements singuliers, disruptifs, étranges surtout s'ils relèvent de la mystique, de l'ésotérisme, de la spiritualité, bref non pas de ce qui s'oppose à la science, ils voient cela plus comme un complément, mais dont la science officielle s'offusquerait. C'est surtout un voyage initiatique auquel nous sommes conviés, de sortir du boulot métro dodo et d'explorer notre inconscient, nos ressources inexplorées ou inconnues de notre psychisme et de s'intéresser à tout ce qui est mis de côté avec mépris : alchimie, parapsychologie et j'en passe. C'est sûr que parfois j'ai eu un peu de mal mais globalement c'est un livre qui a ouvert mes chakras. Depuis je médite consciencieusement et observe du haut de ma sphère de réalité augmentée le monde qui s'ébat. A un peu vieilli sur certains aspects (comme l'informatique tout juste naissante à leur époque), ont écrit Ying Yang au lieu de Yin Yang, mais je leur pardonne, ma bonté me perdra, mais sur les autres aspects ce livre garde encore pas mal de jus sous le capot. Cela vaut le coup de le lire au moins une fois. J'aime bien le côté hétéroclite et syncrétique qui m'a rappelé l'excellent Gödel, Escher et Bach (G.E.B.) avec ici des aspects bien plus orientés magie et sociétés secrètes. La partie sur Thulé et la folie nazie est un point de vue qui se défend. J'ai tout de même l'impression qu'il y a un tropisme (l'intelligence supérieure, le surhomme) qui masque le projet final, une si grande intelligence ... pour en faire quoi ?, car d'une certaine manière nous sommes des surhommes par rapport à Cro Magnon et nous sommes au bord de la Sixième Extinction, d'un bouleversement climatique etc. Ok pour le côté obsessionnel sur le QI mais c'est un peu oublier le QE et plus globalement avoir un haut niveau d'éthique. Le dernier qui s'est pris pour un surhomme et qui a voulu révolutionner le monde a envoyé des millions de personnes dans des camps, pour en brûler une bonne partie, dit autrement je trouve que la partie morale et éthique manque un peu à l'ouvrage, comme par magie l'être invisible serait parfait (gros QI, jamais malade, plein de facultés extraordinaire) mais quid de son code moral (là y'a pas grand chose) ?

Un regret : pas d'index ni de bibliographie !!!!!!!!!!!!!!!!!!! Très regrettable ... J'ai tout de même noté quelques éléments, en particulier cette magnifique phrase (p. 584) d'un Père jésuite pour faire comprendre ce qu'est l'éternité :

Imaginez que la terre soit de bronze et qu'une hirondelle, tous les mille ans, l'effleure de son aile. Quand la terre aura ainsi été effacée, alors seulement commencera l'éternité ...

Un livre original qui peut amener à des discussions interminables. Donc génial. Un livre qui sort des sentiers battus, qui m'a marqué au même titre que La troisième vague d'Alvin Toffler, le G.E.B. (voir supra) de Douglas Hofstadter, The ambidextrous Universe de Martin Gardner, Collapse de Jared Diamond, The Society of Minds de Marvin Minsky, Freakonomics de Levitt ou encore Le gène égoïste de Richard Dawkins.  Faudrait que je me fasse une liste de livres de ce calibre que je n'ai pas encore lu, je quitte mon boulot et je les lis.

Note : AAAAAAAA

Le Septième Templier de Giacometti et Ravenne

En rouge et noir j'exilerais ma peur !
Le Septième Templier de Giacometti et Ravenne (Fleuve Noir, 576 pages, 2011)

Incipit :
Près de Paris,
17 février 1307

Un souffle chaud s’échappait des naseaux des chevaux. À mi-flanc de la colline, deux cavaliers, enveloppés dans de longues pelisses, observaient les bâtiments de l’abbaye de Vauvert. Ceinturé par une haute muraille, ponctuée de tours, le couvent des chartreux avait tout d’une forteresse. On ne voyait âme qui vive dans les champs et les chemins. Seul le cri rauque d’un chevreuil troublait le silence hivernal. Au loin, le brouillard montait de la Seine et ensevelissait la campagne.
— Ces chartreux sont plus discrets que des morts, lança Foulques de Rigui.
Son compagnon, un sergent d’armes, opina du bonnet sentencieusement.

Et bien pour la première fois il s'agit d'un diptyque, quelle ne fut pas ma surprise à la fin d'apprendre que l'aventure n'était pas finie ! Ok, pas de problème je relève le gant, je met ma tenue de Chevalier Kadosh et banzaï ! Après In Nomine, Le Rituel de l'Ombre, Conjuration Casanova, et Frère de Sang, La croix des assassins, Apoalypse et Lux Tenebrae, les Templiers sont de retour ! Ahhh le mystère des Templiers, un filon intarissable et les auteurs rajoutent leur pierre précieuse (humm un indice peut-être ?) audit trésor. Trésor qui aurait survécut à la rapacité de Philippe Le Bel et du pape Clément V, et qui pourrait bien intéresser le Vatican actuel, emberlificoté dans une sombre affaire d'escroquerie financière qui le met au bord de la banqueroute. Décidément je ne me lasse pas des aventures de Marcas ! Bon je lis tout de même autre chose en plus, j'ai bientôt fini Le Matin des Magiciens et la biographie d'Aleister Crowley. Allez je vous laisse, j'enfile ma robe Tau et je cours invoquer quelques esprits bénéfiques ... om mani padme hum om mani padme hum om mani padme hum om mani padme hum om mani padme hum om mani padme hum om mani padme hum ...

Note : AAAAA

mardi 15 août 2017

Que Sais-Je ? L'ésotérisme d'Antoine Faivre

Mutus Liber
Que Sais-Je n°1031 ? L'ésotérisme d'Antoine Faivre (PUF, 127 pages, 2007)

Incipit :
 Le substantif « ésotérisme » (esotericism, Esoterik, esoterismo, etc.) est apparu probablement pour la première fois en 1828, en français sous la plume de Jacques Matter, dans son Histoire du gnosticisme et de son influence (comme l'a signalé l'historien Jean-Pierre Laurant en 1992). Matter entendait par là une libre recherche syncrétique puisant dans les enseignements du christianisme et dans certains aspects de la pensée grecque, notamment du pythagorisme. Pour la période antérieure, nous devons nous contenter de l'adjectif - et depuis 1828 le mot s'est révélé sémantiquement gonflable et perméable à merci.
Une introduction sur un champ des sciences sociales particulier qui peut faire sourire, intriguer, et qui peut se révéler comme un fourre-tout recouvrant un peu tout et n'importe quoi.

Pour cette raison et souscrivant à une démarche d'analyse classique, l'auteur commence par une réflexion sur le vocable "ésotérisme", polysémique s'il en est, et, après en avoir proposé un ensemble de définition, en choisit une (la sixième, quand même ...) afin d'avoir un sujet bien circonscrit et proposer une analyse la plus pertinente possible, cela d'un point de vue historique et analytique. Un livre passionnant, riche mais qui souvent indique en appui un nombre important de référence (ouvrages, textes, manuscrits) ce qui nous présente une partie de l'extrême richesse de cette branche mais d'où on ressort un peu insatisfait, car principalement nous est montré l'historique, l'évolution mais peu de choses sur le contenu même des ouvrages cités. Et comme j'aurais aimé les feuilleter. Ce n'est certes pas l'objet de cette courte introduction, de toute manière peu réaliste en une centaine de pages, en tout les cas cela incite à de nombreuses découvertes à venir. Tout un pan de la connaissance que j'ignorais et qui semble d'une richesse étonnante. Et comme je suis en plein Le Matin des Magiciens de Bergier et Pauwels forcément cela m’entraine dans des zones que je côtoie rarement, les alchimistes, les kabbalistes et j'en passe. Le plus intéressant est d'apprendre que, par exemple, des scientifiques réputés comme Newton, étaient passionnés d'alchimie !

Note : AAAAA

Lux Tenebrae de Giacometti et Ravenne

Fiat Lux
Lux Tenebrae de Giacometti et Ravenne (Pocket, 480 pages, 2011)

Incipit : 
De nos jours
La lumière verte baignait le temple d’un halo diffus. Malsaine. Antoine fixait son regard sur les deux piliers de pierre qui se dressaient devant lui. Eux aussi, rayonnaient de la même lueur irréelle.
Il pouvait encore renoncer, après ce serait trop tard.
Il tourna les yeux sur la gauche. À quelques mètres, le visage minéral, fin et allongé, du pharaon le contemplait, avec un sourire énigmatique. Un pharaon plus proche de la divinité que de l’homme. Cela ne fit qu’augmenter sa peur. Une peur panique, incontrôlable. Elle le submergeait.

Ahhh l’Égypte ancienne, une aura qui ne perd rien de son éclat et qui fascine toujours autant, les mystères et les légendes, la merveille du monde qu'est la pyramide de Gizeh ... et vous atteindrez la lumière ! Et une enquête de plus pour Antoine Marcas qui va visiter le royaume des morts, les NDE comme si vous y étiez ! Après In Nomine, Le Rituel de l'Ombre, Conjuration Casanova, et Frère de Sang, La croix des assassins et Apoalypse, Lux Tenebrea offre son lot de surprises et de voyages spirituels, vous aurez le plaisir de rencontrer le grand Akhenaton en personne ! Un thriller ésotérique réussit !

Note : AAAAAA

vendredi 11 août 2017

Apocalypse de Giacometti et Ravenne

Gnothi seauton
Apocalypse de Giacometti et Ravenne (Pocket, 480 pages, 2010)

Incipit :
Inde
Bombay, parc de Shenantadi
Coucher du soleil

Trois mille paires d’yeux contemplaient l’immense écran rectangulaire aussi noir qu’un monolithe de basalte. Au moment précis où le dernier rayon de lumière disparut, marquant l’entrée du monde dans les ténèbres, une voix grave surgit des trente haut-parleurs disposés autour du site.
— Om padme om.
D’un seul élan, la foule hypnotisée scanda le mantra.
— Om padme om.

Après In Nomine, Le Rituel de l'Ombre, Conjuration Casanova, et Frère de Sang, La croix des assassins, un nouvel opus du duo Giacometti et Ravenne. Cette fois-ci nous plongeons dans la bible, en particulier lors de la crucifixion de Jésus. Confréries cachées, Apocalypse de Jean, messianisme, Rennes-le-château et l'Abbé Saunières pour un thriller ésotérique échevelé. Cela m'a donné envie d'aller faire un petit tour à Rennes-le-château mais il y a 700 km quand même à parcourir. Hummm ... je verrais, dès que mon héliport sera fini. Pour l'instant je ne m'en lasse pas de ces histoires mélangeant Histoire, sociétés secrètes, ésotérisme, complots, etc. Dois-je m'inquiéter ?Bon, chacun taille sa pierre comme il peut. Au fait, trouvé sur un blog de littérature maçonnique, les auteurs ont un blog , qui en fait n'existe déjà plus !! Pourtant toujours en lien sur la page wikipédia de Giacometti. Bizarre ... un complot ? Giacometti et Ravenne se sont fâchés ? Le webmestre qui s'occupait du site est parti avec la caisse ? Un coup de fanatiques d'extrême-droite ? Si vous avez des infos je suis preneur !

Note : AAAAA

La croix des assassins de Giacometti et Ravenne

Visita Interiora Terrae
Rectificandoque Invenies Occultum
Lapidem (Veram Medicinam)
La croix des assassins de Giacometti et Ravenne (Pocket, 624 pages, 2009)

Incipit :
Saint-Jean-d’Acre
18 mai 1291

Un bruit de métal résonna brusquement sous la voûte de la grand-salle. Guillaume de Beaujeu sortit de sa torpeur et devina, à travers la toile tendue, le corps en armure qui gisait sur une planche de bois. Depuis le début de l’assaut des Infidèles, la salle ne désemplissait pas. À tout instant, un corps mutilé ou agonisant venait s’échouer dans ce cloaque surpeuplé où les cris de douleur le disputaient aux odeurs de sang.

Après In Nomine, Le Rituel de l'Ombre, Conjuration Casanova, et Frère de Sang, vous devez vous demander si j'ai une fixation, si je suis bientôt saturé par ce genre de livre, si cela va encore durer longtemps, si je suis devenu un affidé d'un cénacle obscur, secret et œuvrant en sous-main à la domination du monde. Pas faux. Mais non, en fait je recherche l'euthymie, alliance de l'aponie et de l'ataraxie pour une sérénité suprême. Et au passage je m'informe de manière ludique sur les Templiers, des sectes, des techniques de "lobotomie", un complot mondial, le secret du "surhomme". Rien que ça. Une paille.

Toujours sur le mode du thriller entrelaçant plusieurs flux narratifs se déroulant dans des espaces temporels différenciés, ouais bon en clair il y a plusieurs histoires qui se passe à des époques différentes. Une manière amusante de renforcer mes lectures de L'histoire de France pour les nuls vu que je suis en ce moment au XIIème siècle lors de la troisième croisade, bientôt le bûcher de Jacques de Molay (1314). Oui parce que cela a beau être un thriller les auteurs utilisent un fond historique varié et instructif ce qui donne toute la valeur à leurs ouvrages, comme l'addendum de fin explicitant à chaque livre le vrai du faux et proposant en référence des lectures forts passionnantes à se mettre sous l'oculaire pour les longues soirées d'hiver à venir.

Note : AAAAA

dimanche 6 août 2017

Frère de sang de Giacometti et Ravenne

Barba tenus sapientes
Frère de sang de Giacometti et Ravenne (Pocket, 560 pages, 2008)

Incipit :
Paris,
VIIe arrondissement,
tour Eiffel,
de nos jours,
23 heures

Les nappes de brume envahissaient tous les arrondissements de la capitale. Les Parisiens étaient plongés dans une atmosphère cotonneuse, ouatée, pas désagréable bien que vaguement déroutante. On n’y voyait rien à plus de trois mètres, même les scooters évitaient de slalomer entre les files de voitures compressées les unes contre les autres sur les artères étriquées par la multiplication des couloirs de bus. Les rares sommets de la ville avaient disparu du paysage, noyés dans un brouillard incongru. Montmartre était amputé du dôme du Sacré-Cœur, la tour Montparnasse s’était volatilisée, seul le phare tournoyant de la tour Eiffel tentait, tant bien que mal, de trouer l’opacité ambiante.

Et un de plus dans la série policier ésotérothrillermaçonnique (Après In Nomine, Le Rituel de l'Ombre et Conjuration Casanova) ! J'y ai appris plein de choses sur deux grandes dames, l'une à New-York et l'autre à Paris. Cela commence par deux meurtres à l'obédience du Grand Orient rue Cadet à Paris et en parallèle on découvre au 14ème siècle Nicolas Flamel, qui deviendra plus tard un alchimiste réputé. Toujours aussi bien mené et aussi passionnant ! Cette série est une réussite pour ceux qui apprécient les thèmes abordés. J'y ai appris plusieurs choses sur le monument dédié aux droits de l'homme sur le Champ de Mars à Paris, si j'ai l'occasion j'irais le voir et prendrais plein de photos !

Note : AAAAAA

Conjuration Casanova de Giacometti et Ravenne

Auribus teneo lupum
Conjuration Casanova de Giacometti et Ravenne (Pocket, 480 pages, 2011)

Incipit :
Sicile,
Abbaye de Thélème,
15 mars 2006

Thomas lui glissa le petit mot juste avant de passer à table. Sa main s’attarda quelques secondes dans la sienne, le temps d’éprouver ce petit pincement au cœur. Un sourire furtif, un regard dérobé et il s’éloigna. Elle le vit rejoindre, à pas rapides, le groupe qui s’attablait dans la salle d’honneur de l’Abbaye.
Anaïs déplia le bout de papier froissé.
Je t’aime. Nous partons ensemble.
Elle resta figée. Ce foutu Irlandais s’était jeté à l’eau. Jamais elle n’avait éprouvé cette sensation bizarre, même pendant son adolescence, alanguie devant son journal intime à rêver sur ses flirts.

Toujours dans la lignée des autres enquêtes de Marcas (In Nomine, Le Rituel de l'Ombre), l'intrigue tournant autour d'un écrit retrouvé, attribué à Casanova. Une autre thématique liée cette fois à l'amour, au désir, à la séduction ! Et comme il s'agit d'un thriller il y a rapidement un bon massacre, histoire de mettre dans l'ambiance ... Toujours aussi intéressant pour les références historiques, artistiques, littéraires ou liées à la Franc-Maçonnerie. Dans le genre j'adore ! Je l'ai déjà dit ? Ha mince je me répète ... Là je suis dans le suivant, Frère de sang ...

Note : AAAAA

vendredi 4 août 2017

Le rituel de l'ombre de Giacometti et Ravenne

Psilocybe azurescens trip
Le rituel de l'ombre de Giacometti et Ravenne (Pocket, 544 pages, 2011)

Incipit :
Berlin
Bunker de la chancellerie du III
e Reich
25 avril 1945
La lame du rasoir dérapa une seconde fois sur sa peau rugueuse et fit couler un mince filet de sang sur sa joue. Agacé, l’homme en pantalon noir prit un bout de serviette humide et tamponna avec application la coupure pour tenter de stopper l’écoulement. Il s’était blessé non par maladresse, mais parce que le sol tremblait : les bombardements avaient repris de plus belle depuis l’aube.
Les enquêtes de l'inspecteur Marcas, dont je viens de lire la préquel.  Outre qu'il s'agit d'un thriller bien rodé, où vous découvrirez une foule de choses historiques, sur la franc-maçonnerie mais aussi liées à l'ésotérisme, je précise de suite que ce n'est pas que pour les fans de Dan Brown, mais que cela pourrait également faire frémir ceux qui ont apprécié le dernier Gilles Legardinier, Le premier miracle. Antoine Marcas est un peu falot (je trouve), pas toujours conforme à ses préceptes (ce qu'il reproche à certains frère, finalement ben ...), pas trop torturé, pas au bord de la folie, bon en clair ce n'est pas Sharko, mais comme l'histoire est menée tambour battant et que les détails historiques excitent notre curiosité, je me suis laissé mené jusqu'au bout en ne faisant plus grand-chose d'autre de ma vie. Je suis d'ailleurs dans le tome suivant, Conjuration Casanova et au rythme où cela va je ne devrais pas tarder à entamer Le frère de sang ...  tout un programme. Je vous laisse, dans ma lecture en cours, il y a un suspens intolérable, faut que je sache ... ahh si j'oubliais, à la fin, jusqu'à maintenant, il y a un tas de précisions, comme pour Franck Thilliez, et on voit que les auteurs ont bien bossé et ils proposent souvent des références (livres, articles, etc) au cas où vous sauriez pas quoi faire de vos journées. Si c'est pas gentil ça ...

Je risque à un moment de ne plus trop écrire dans ce blog, j'ai l'intention de lire Guerre et Paix ... il y a pas mal de pages ... 1657 pages pour le pléiade ... bon il y a beaucoup de notes aussi ...

Note : AAAAAA

In Nomine de Giacometti et Ravenne

Brutum fulmen ?
In Nomine de Giacometti et Ravenne (Pocket, 128 pages, 2010)

Incipit :
Minerve
Comté de Toulouse
22 juillet 1209

L’odeur. L’odeur était insupportable. Elle imprégnait jusqu’aux pierres du ravin. Raoul de Presles faillit tomber en heurtant un corps disloqué. Il se reprit et, d’un geste de la main, fit signe à la troupe de continuer. Derrière la visière de son heaume, il surveillait les murs crénelés de la ville. Certes, la reddition avait été acceptée la veille, mais il craignait un sursaut de désespoir des hérétiques. Ces maudits n’avaient rien à perdre. Il suffisait de voir comment ils traitaient leurs morts.

Attention il s'agit d'une préquel et elle est assez courte (128 pages !) mais cela permet d'approfondir certains aspects, pour ceux qui connaitrait déjà la série, et pour les autres, comme moi, de débuter en douceur :-)

Les débuts d'un policier, l'inspecteur Antoine Marcas, qui a la particularité d'être Franc-Maçon, ce qui n'empêche aucunement ce thriller d'être passionnant comme peuvent être les Dan Brown, et qui va se lancer dans la quête d'un secret perdu, Les aventuriers du Secret Perdu en somme !. D'ailleurs pour les passionnés de ce dernier (Dan Brown) : premièrement vous pouvez vous lancer dans cette série, car depuis cette préquel j'en suis à mon troisième et j'adore ; deuxièmement Dan Brown va enfin sortir un nouveau livre ! Il y a quelque jours je me disais à la lecture des enquêtes de Marcas, mais au fait Dan Brown il aurait pas écrit quelque chose, j'en entends plus parler ... Et bammmmm si, en octobre sort Origin, le cinquième volume des enquêtes du prof de symbolisme Robert Langdon ! Non c'est bon pas de merci c'est cadeau. Un autre cadeau ??? vous êtes gourmand ... ok, il va y avoir aussi la sortie d'un autre Millenium !!! Si, si, Lisbeth mon héroïne préférée est de retour !!! Youhouhouhouhouhouhou oups pardon je me calme. Bon pour Marcas et ses enquêtes ésotériques c'est très bien, inspirés de faits historiques vous y apprendrez plein de choses comme l'existence dans la chapelle de Plaincourault datant du XIIème siècle, sise à Mérigny, d'une fresque assez particulière où l'arbre de la connaissance du jardin d'Eden est remplacé par ce qui semble être un champignon ... et bien d'autres choses. Franchement si le thriller ésotérique vous branche allez-y ! Bon trips !

Note : AAAAAAA