mardi 20 février 2018

Le Testament Noir de Jean-Luc Aubarbier

Le Testament Noir de Jean-Luc Aubarbier (City Éditions, 329 pages, 2017)

Incipit :
San Diego, Californie, le 10 septembre 2001
 Le vieil homme quitta comme à regret la chaise longue d'où il observait, d'un regard distrait, le va-et-vient dans le port militaire de San Diego. Il avait établi sa maison au-dessus de la ville, perchée sur une colline caillouteuse aux confins du désert californien.

Et voilà j'ai trouvé une nouvelle série de thriller ésotérique d'un auteur historien et libraire. Reprenant une citation de Boualem Sansal sur une proximité entre l'islamisme et le nazisme, l'auteur reprend une quête qui daterait du début de l'Islam et qui pourrait au travers d'un symbole fort ("La lance de Mahomet") reprendre le flambeau de l'islamisme actuel. Ce qui est bizarre est qu'en ce moment, dans l'actualité, il y a également un rapprochement entre l'extrême droite israélienne (Le Monde dans un article l'historien Zeev Sternhell ainsi que des propos antisémites et complotistes de la part du fils de Benjamin Nétanyahou, Yaïr Nétanyahou) et le fascisme. D'une certaine manière ce livre fait écho à l'actualité sur les extrémismes de tout bord. Bref.

Une nouvelle série donc mais que je n'ai pas débuté dans le bon ordre, je me suis mal renseigné. Tant pis. C'est dommage car je suppose que dans les précédents volumes on a le temps de s'attacher aux deux héros, ici un couple d'archéologues, de les présenter, d'en apprendre sur leur passé, leur cursus scolaire, leurs pointures. Là cela n'a pas été trop le cas pour moi et j'ai trouvé que les personnages manquaient un peu de profondeur ou de psychologie. Et que parfois l'action était trop rapidement expédiée. Je deviens peut-être aussi exigeant ... vouloir aussi trouver toujours mieux ... Cela reste tout de même un thriller de bonne facture et historiquement très intéressant pour les faits relatés que ce soit lors de la seconde guerre mondiale ou lors des attentats du 11 septembre 2001, j'ai d'ailleurs apprécié la postface qui fait le tri entre le roman et les faits historiques. Je pense que je vais m'y faire à ce nouveau couple dans l'attente du prochain Giacometti et Ravenne (Pour Dan Brown cela risque d'être encore plus long ...) !

Note : AAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire