samedi 30 juin 2018

Découvrir & comprendre l'Art Contemporain d'Alain Bourdie

Monolithe rouge
Découvrir & comprendre l'Art Contemporain d'Alain Bourdie (Eyrolles, 159 pages, 2010)

Incipit :
Deux artistes plasticiennes, animées par une profonde envie de comprendre les créations contemporaines, plus que de les considérer d'emblée sans intérêt ou scandaleuses, vont questionner Alain Bourdie, conférencier en Histoire de l'Art.
Celui-ci leur paraît tout indiqué pour répondre à leurs nombreuses questions. En effet, il a le talent de savoir se mettre à la portée des amateurs, souvent perplexes devant certaines propositions artistiques. Il démontre très simplement le pourquoi et le comment des démarches par des propos à la fois clairs, profonds et pertinents, mettant en lumière l'essentiel.
Je suis assez ignare en Art et parfois pour ne pas dire souvent suis perplexe devant certaines œuvres et ce livre est une mise à l'étrier, proposant de passer de l'autre côté du miroir, d'entamer une démarche à minima de compréhension et d'une meilleure appréciation. L'auteur a raison lorsqu'il insiste sur l'histoire de l'art, la culture, le contexte, toutes ces mises en relation permettant de mieux appréhender l’œuvre. Il rappelle à juste titre que même des œuvres classiques ou considérées comme telles de nos jours, ont connu en leur temps critique, incompréhension voire hostilité. L'Art est révélateur de nos résistances au changement et peut facilement se retrouver noyé par les postures, les intérêts économiques, la mode voire l'imposture, Jeff Koons, à mon avis, étant à ce titre assez révélateur, plus chef d'entreprise opportuniste qu'artiste. Ce livre m'a rassuré dans le sens où ces démarches d'Art contemporain offrent une interrogation, essaye de modifier notre regard ou en tout cas nous pousse à nous interroger. Est-ce la faute à l’œuvre si n'y trouvons rien ? Pas si sûr. Après un effort et pourquoi pas une aide comme ce livre qui nous indique des pistes à suivre, se découvre tout un champ des possibles. Notre regard a changé, notre perspective a évoluée, et l’œuvre dévoile un aspect inattendu ou une part de vérité cachée. Et cette vérité était présente en nous. Dès le départ. Comme un test projectif à la Rorschach, nous nous dévoilons à nous même, laissant notre quotient émotionnel prendre le pas sur notre Q.I. ?

Dans un monde de la vitesse, du mouvement, il n’est pas surprenant que tout doit être compréhensible immédiatement, la dictature de l’instantané, du facile, du digérable spontané, caractéristique de ces films qui tout en montrant une action la verbalise, pour être bien sûr que tout le monde a bien compris, le moindre effort dans un mode de l'effort, paradoxe apparent, où l'effort aliénant est dans la production de bien et la facilité tout aussi aliénante, dans la consommation de ces derniers, transit intestinal accommodé, ce n'est pas un hasard pour un prélude à l'accès aux commodités, qui permet de digérer un monde simplifié, masquant sa complexité sous des calques de mensonges, manipulations, polémiques, publicité et autres. Clairement l'Art Contemporain ne devrait pas être réservé à un entre soi car il donne à penser, pour peu qu'on s'en donne la peine. Mais depuis quand un savoir, une connaissance s’acquerrait sans effort ?

Note : AAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire