dimanche 3 juin 2018

La vengeance de Gaïa de Jean-Luc Aubarbier

La vengeance de Gaïa de Jean-Luc Aubarbier (City Édition, 288 pages, 2017)

Incipit :
Montignac-Lascaux, en Périgord, octobre 2001
Les quatre spéléologues progressaient avec difficulté dans un étroit couloir dont le sommet se perdait dans l’obscurité. L’humidité suintait le long des parois et, parfois, une véritable cascade venait les doucher, glaçant leurs corps. Ils avançaient lentement, encombrés par le lourd matériel qu’ils trimballaient dans leurs sacs. Aux piolets, cordes et mousquetons d’alpiniste venaient s’ajouter une bouteille d’oxygène et un masque de plongeur. Cela faisait trois heures qu’ils avaient quitté le soleil et l’air libre pour s’enfermer dans les profondeurs du gouffre de Regourdou. Ils avaient gravi des escaliers de pierre, taillés par la nature, franchi d’étroites chatières, descendu en rappel des abîmes vertigineux.
Un très bon thriller, peut-être un peu court parfois, certaines scènes sont expédiées en deux paragraphes, néanmoins par les sujets abordés cela en fait un excellent livre. Attention je dévoile en partie les thématiques alors si vous voulez le maximum de surprise lisez-le !!!! On pourra y découvrir le chamanisme préhistorique, se référant notamment au livre de Jean Clottes, mis en note bibliographique de l'ouvrage, Les chamanes de la préhistoire, que j'ai commencé et qui est tout simplement époustouflant. La vengeance de Gaïa, dont le nom Gaïa provient d'un ouvrage de James Lovelock, La Terre est un être vivant : l'hypothèse Gaïa, aborde aussi nos origines, passant par Cromagnon mais par ce qui a pu conduire au mythe du déluge, car historiquement  il y a 12 000 ans BP (Before Present), il y a eu effectivement une montée important des eaux (au moins 60 m, au moment de l'Alleröd). Et enfin il mêle au récit préhistorique, un récit actuel lié à l'écoterrorisme et au réchauffement climatique. Un très bon thriller qui m'a appris plein de choses !!! Merci à l'auteur !

Note : AAAAAA


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire