dimanche 22 juillet 2018

Arrêt Wagram de Samuel Delage

Arrêt Wagram de Samuel Delage (Les Nouveaux Auteurs éditions, 250 pages, 2011)

Incipit :
Paris, 12 mai.
 Sur le quai, Yvan ne quittait pas les rails des yeux. Il attendait, comme la foule autour de lui. Il ne la voyait plus, d'ailleurs. Un ver métallique arriva à pleine vitesse dans les boyaux souterrains de Paris. Dans un crissement sonore, accompagné d'un souffle décoiffant, la rame de l'arrêt Wagram déversa ses fourmis.


Après avoir lu ce qui finalement semble être le volume 2 (Code Salamandre) et le 3 (Cabale pyramidion) j’ai prospecté pour m’apercevoir qu’il y avait un volume 1, Arrêt Wagram. Mais vu comme cela se termine et ce dont je me remémore de Code Salamandre il y a quelques points qui me semblent manquant, si cela se trouve il y a encore un autre volume … Bon là c’est un peu moins historique, on apprend tout de même quelque chose sur la peinture, mais l’histoire est un peu tirée par les cheveux, très alambiquée surtout avec les surprises de la fin. Je ne peux pas vous dire pourquoi sans dévoiler un des retournements final. Cela n’est pas trop grave, j’ai besoin de me détendre entre deux lectures sérieuses et ne suis pas trop exigeant non plus , à partir du moment où j'y trouve mon compte. Finalement c'est le moins bien des trois, d'un autre côté j'aurais du le lire en premier, ce que je vous recommande. Je m'aperçoit que je n'ai pas grand-chose à en dire, mais que pour une lecture d'été, c'est plaisant.

Note : AA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire