dimanche 22 juillet 2018

The truth about Uri Geller by James Randi

Ceci n'est pas une cuillère
The truth about Uri Geller by James Randi (Prometheus books, 275 pages, 1982)

Incipit :
When Psychic Uri Geller first burst into the news in 1973, a naïve America was ripe for the pluking. With consummate showmanship, and leaving a trail of bent and broken silverware behind him, he traveled across the country, making followers - and fools - out of mighty institutions and prominent personalities. Geller convinced executives and researchers at the Standford Research Institute (SRI), one of the nation's most distinguished "think tanks," that he could read minds, foretell events, and, with sheer psychic energy, distort magnetic fields, streams of electrons, and solid metallic objects.


Quel livre épatant. Dire que très jeune j’ai vu Uri Geller à la télé (en noir et blanc au siècle dernier), je devais avoir 10 ans à peu près, et j’ai tenté de plier une cuillère par la pensée. Ok je n’en suis pas fier (pas honteux non plus). Plus âgé, avoir de prétendu tels pouvoirs pour finalement ne tordre que des cuillères (des clés ou encore des clous), l’imposture est clairement dans l’énoncé. C'est en tout cas faire un usage particulièrement médiocre et disproportionné (dans le mauvais sens) d'une telle faculté. Mais ce qui est intéressant dans ce livre est la manière dont James Randi reprend le rôle qu’avait eu Harry Houdini contre les nécromanciens de son époque. Mais également que rien n’a vraiment changé au XXème ni au XXIème siècle. Le rôle, soit disant de contre-pouvoir des médias, n’est pas toujours optimal, et James Randi en démontre les raisons, principalement structurelles et économiques. Plus étonnant est la capacité de déni du réel de certaines personnes, et cette volonté de croire au surnaturel voire au merveilleux, ce dont se jouent les illusionnistes, mais à une différence près, marquante et fondamentale, ils ne prétendent pas avoir de quelconques pouvoirs paranormaux. Et pourtant ils arrivent à induire cet état si particulier, qui éveille notre sens du merveilleux. Tout aussi étonnant est la durabilité médiatique mais aussi de réussite financière d’un escroc dont l’imposture est dans ce livre clairement démontée (et démontrée), point par point. Un livre édifiant sur la psyché humaine, nos comportements, nos biais, nos failles, qu’elles proviennent de nos sens, de nos croyances, de nos raisonnements … Humain, trop humain.  C’en est presque touchant, et cela en dit beaucoup sur l'humanité. Ce livre pourrait en apprendre beaucoup aux étudiants en psychologie (et les autres). C'est écrit avec passion, ironie, humour, et surtout une logique implacable étayée solidement. Peter Lamont et Jim Steinmeyer dans leur ouvrage The secret history of magic. The true story of the deceptive art donneront, entre autres explications, une raison encore plus triviale à l'existence de tels imposteurs : opportunité et tout simplement avoir de quoi vivre. J'aime beaucoup James Randi, qui a inspiré des magiciens aussi talentueux que les excellents Penn & Teller. Si vous êtes intéressé par Randi, un documentaire lui a été consacré, An honest liar (La notice wikipedia en anglais est plus complète que la française). Dans ce documentaire on y voit également des prédicateurs américains, avec un cynisme absolu, utilisant les outils des illusionnistes, exploiter la croyance des gens. Édifiant à tout point de vue.

Note : AAAAA


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire