vendredi 31 août 2018

Akira (Noir et blanc) Édition originale Tome 4 de Katsuhiro Otomo

Dessine moi un mouton mécanique
Akira (Noir et blanc) Édition originale Tome 4 de Katsuhiro Otomo (Glénat Manga, 400 pages, 2018)

La suite du volume 3 (Naaaan sans rire ! Bon là inspiration 0, originalité 0, cliché et tropisme 20/20), série culte (enfin je crois) rééditée depuis ... 2016, par Glénat. Pour prendre autant de temps ils doivent fabriquer le papier à la main et chaque page réédité est relue par l'auteur (D'où les aller-retour France-Japon, cela prend du temps). Si après cela on dit que je n'ai pas de patience quelle preuve de plus puis-je apporter ?

Toujours aussi bien, content de le relire après 30 ans. J'aime que ce soit une édition la plus fidèle possible de l'original et en Noir et Blanc et pas ces éditions à la noix en couleur parce que soit disant le noir et blanc c'est pour les #### (Mettre le mot de votre choix, celui qui vous vient à l'esprit, ne réfléchissez pas, ne comptez pas jusqu'à 5, gardez votre sang-froid, trop tard). Les japonais sont quand même un peu barrés non ? Je dois être en partie japonais.

Un roman graphique fleuve, une claque quand même. Quand j'aurais pu lire le dernier volume (si je ne suis pas mort de vieillesse avant) ce sera une épopée comme aventure ! Il a pas pris une ride Akira (Bon normal c'est un enfant aussi). Toujours aussi peu causant. Il a un peu le melon quand même, on le voit dès la couverture, Monsieur Akira trône et préside. Il préside quoi ? On n'en sait rien. Un petit peu agaçant tout de même cette situation. L'éducation parentale part un peu en sucette je dirais. Comme cette chronique ? Mouais, pas faux.

Note : AAAAAAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire