jeudi 16 août 2018

Tales from the loop by Simon Stålenhag

Un mouton électrique ?
Tales from the loop by Simon Stålenhag (Design Studio Press, 128 pages, 2015)

Incipit :
The Loop was deep underground. It was an enormous circular particle accelerator and research facility for experimental physics that stretched around northern Mälaröarna, from Hilleshög in the east almost all the way to Härjarö to the north ; it continued west accross Björkfjärden and around the west side of Adelsö, to pass underneath Björkö and its remains of civilizations past.

Un projet un peu particulier. Imaginez des peintures décrivant une Suède retro-futuriste et dont les images sont parfois accompagnées de petits textes qui seraient les souvenirs d'enfance de l'auteur. Un accélérateur de particules (Le loop) construit dans les années 60, une technologie anti-gravité pour le transport, et depuis, des phénomènes étranges dans la région autour de cet accélérateur enterré forme le quotidien de la population locale. L'ambiance ainsi créé est celle des années 80 et de la culture de l'époque (Goonies, E.T., Retour vers le futur etc.) mais en Suède. Plus récemment cela peut rappeller Super 8 ou la série Stranger Things. Mais le tour de force de ce lire est de recréer un univers crédible au travers de regards d'enfants de 10 à 14 ans. Autant les images sont parfois explicites, autant les textes parlent de rumeurs, de traces, de souvenirs parfois partiellement effacés. Ce contraste laisse la place à l'imaginaire enfantin, à tous les possibles comme dans les jeux de rôle. L'auteur entretien une galerie (lien) virtuelle en ligne avec ces tableaux à la beauté étrange, féérique, où l'étrange dans le quotidien n'est jamais très loin. C'est aussi un jeu de rôle et bientôt une série !
J'ai adoré l'effet ressenti à sa lecture. J'avais l'impression de m'immerger dans le quotidien de ces pré-ados et de vivre avec eux. Une totale réussite. D'autres volumes existent, que je vais compulser avidement dès que possible.


Note : AAAAAAAAAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire