samedi 6 octobre 2018

Lire le Tarot avec le Rider-Waite par Emmanuelle Iger

Lire le Tarot avec le Rider-Waite par Emmanuelle Iger (Édition TrajectoirE, 382 pages, 2017)

Incipit :
Le Tarot est un jeu de 78 cartes qu'on utilise pour obtenir des réponses et des conseils. Il est constitué de 22 cartes allégoriques, dites majeures, et de 56 autres, dites mineures.
Il ne sert pas à faire de la voyance. D'ailleurs on voit bien que les voyants peuvent utiliser n'importe quel autre support pour exercer leur art. Voilà une preuve que faire de la voyance, ce n'est pas faire du Tarot, puisqu'on peut se passer des cartes. Celles-ci sont conçues pour autre chose de beaucoup plus intéressant.

Le raisonnement dans l'incipit exonérant le Tarot de la voyance me parait bien faible. Un peu comme dire que le bois ne sert pas à faire des objets d'arts. On voit bien que les artistes peuvent utiliser n'importe quel autre support pour exercer leur art. Voilà une preuve que faire de l'art, ce n'est pas utiliser du bois. Un peu crétin, non ? Surtout que le Tarot est justement très utilisé aussi pour la voyance. Affirmer le contraire c'est un peu du déni. Bien sûr l'auteur a le droit de considérer que ce n'est pas approprié de le faire. Mais le dire avec des raisonnements farfelus me parait suspect. Bref.

Non je ne suis pas devenu mage, voyant ou autre. Ce sont des recherches personnelles. Je lis également de la philosophie. J'ai fini L'histoire de la pensée de Jerphagnon (Article à venir) et suis dans Décadence d'Onfray (Article à venir aussi). Il est vrai que je ne lis plus de romans en ce moment. Je me suis fait un petit programme Philo, je débute par Platon. Donc pour ceux effrayés par l'ésotérisme des derniers articles ne partez pas !!!! Trop tard ? Mince. Ah si j'ai aussi commencé le dernier Yuval Noah Harari, j'adore ce mec. Cela explique aussi la baisse du nombre d'articles du mois dernier, je me suis perdu dans plusieurs lectures. Mon troisième œil s'est ouvert trop vite, il a maintenant la conjonctivite. J'ai pensé me faire greffer des yeux de mouche, avec leur vision panoramique (faut bien un panoptique pour tout surveiller) et leur multiples facettes je me suis dit que c'était la meilleure manière d'appréhender ce monde infini des connaissances. Ou alors abandonner mon boulot et faire prof de philo. Humm et une greffe d'un deuxième cerveau ce serait ... ? 

 Bon, le livre. C'est un ouvrage sur l'utilisation du Tarot, mais pas celui de Marseille dont les arcanes mineurs sont trop abstraits, mais avec une édition prisée par les anglo-saxons où même les arcanes mineurs comportent des symboles plus compréhensibles rappelant leur "signification" ou permettant de mieux projeter notre inconscient. Oui je ne suis pas très voyance mais dans une approche dite psychologique. Jung lui-même l'aurait utilisé (Le Tarot, pas la voyance) jusqu'à la fin de sa vie. Le principe est celui du test de Rorschach même si la paréidolie n'intervient plus vraiment. Mais l'idée est que lorsqu'on essaye d'apporter une réponse à la question que l'on s'est posé au travers de quelques cartes, ces dernières servent de catalyseur pour extraire la réponse enfouie dans notre inconscient. Cela nous aide à rendre conscient, à verbaliser, nous pousse, nous aide à trouver une ou des réponses. Que ce soit en se disant "ah oui effectivement cela pourrait être cela", ou "ah non pas ça", "ah oui tiens j'y avais pas pensé". Un stimulateur d'imaginaire où vous êtes votre propre confident (Secret garanti en bonus donc). Vous êtes à la fois l'analyste et l'analysé (attention au transfert sur soi !) et pour que l'analyse se passe bien il faut vous payer vous-même (Carte Bleue, virement, Paypal etc.), c'est Freud qui l'a dit. Na.

Le Tarot de Marseille (qui n'est d'ailleurs pas plus de Marseille que de Lyon ou Grenoble) est considéré, à tort, comme celui d'origine (Jodorowsky dans son livre La voie du Tarot, explique qu'il en aurait restauré un encore "plus d'origine", hum plus royaliste que le roi comme on dit) et de toute manière n'est pas plus qu'un autre l'idéal absolu ce que rappelle à juste titre cet ouvrage. Si les cartes offrent suffisamment de matière alors le principe (cf. supra) sera aussi riche d'enseignement quel que soit le tarot choisi. Ce qui est amusant est que comme je lis ou que j'écoute de la philo (Les conférences d'Onfray) j'y vois des liens. Par exemple Le fou (Ou le Mat) me rappelle l'anecdote sur Thalès qui, tête en l'air, serait tombé dans un puits. Le Chariot me rappelle un passage de Jerphagnon où ce dernier parle de l'attelage ailé, d'un cocher avec un cheval blanc et un cheval noir dans Phèdre de Platon. Coïncidence signifiante comme dirait Jung. Bon ok dans le Waite-Colman-Smith (Cf. infra) ce sont des sphinx noir et blanc. Et dans le Marseille des chevaux (mais rouge et bleu), il n'empêche c'est intéressant comme lien.

J'ai appris au passage que le nom de ce Tarot était composé du concepteur Waite mais aussi de l'éditeur Rider mais pas de celui de l'illustratrice, Pamela Colman-Smith. Emmanuelle Iger le précise mais a gardé néanmoins le nom Rider-Waite au lieu, par exemple de Waite-Colman-Smith. C'est assez injuste je trouve (Oui misogyne aussi, ou phallocrate, c'est fou le nombre de mots différents pour décrire cette attitude déplorable).

Un livre sympathique sur le jeu de Tarot psychologique. Un bon outil visuel et symbolique pour travailler sur soi. Avec mon plateau Ouija en tungstène et mon pendule en fonte je suis prêt à conquérir les zones désertiques peuplées de dragons métaphysiques.

Note : AAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire