jeudi 8 novembre 2018

La révolte des anges d'Anatole France

La révolte des anges d'Anatole France (Rivages, 299 pages, 2010)

Incipit :
Contenant en peu de lignes l’histoire d’une famille française depuis 1789 jusqu’à nos jours.

 L’hôtel d’Esparvieu dresse, sous l’ombre de Saint-Sulpice, ses trois étages austères entre une cour verte de mousse et un jardin rétréci, d’âge en âge, par des bâtisses toujours plus hautes et plus proches et dans lequel deux grands marronniers élèvent encore leurs têtes flétries. C’est là que vécut, de 1825 à 1857, le grand homme de la famille, Alexandre Bussart d’Esparvieu, vice-président du Conseil d’État sous le gouvernement de Juillet, membre de l’Académie des Sciences morales et politiques, auteur de l’Essai sur les institutions civiles et religieuses des peuples, en trois volumes in-octavo, ouvrage malheureusement inachevé.

 Cet éminent théoricien de la monarchie libérale laissa pour héritier de son sang, de sa fortune et de sa gloire Fulgence-Adolphe Bussart d’Esparvieu, qui fut sénateur sous le Second Empire, accrut grandement son patrimoine en achetant des terrains sur lesquels devait passer l’avenue de l’Impératrice et prononça un discours remarquable en faveur du pouvoir temporel des papes.

La manière dont j'ai découvert ce livre est bizarre. Pour entretenir mon anglais je suis de temps à autre des séries en VO anglais, et là j'ai accroché avec la série Chilling adventures of Sabrina. J'y retrouvais entre autre un peu l'ambiance Adam's family, Stranger Things, Rosemary's Baby avec une esthétique gothique à la Tim Burton. En cherchant des informations sur la prochaine saison, je suis tombé sur une plainte de The Satanic Temple (T.S.T.) pour violation de copyright sur notamment une sculpture de Baphomet (Non pas de lien direct avec les Templiers, enfin je crois pas, ni avec la série de jeu vidéo Les chevaliers de Baphomet,  de la fin des années 90, ahhh le point & click de ma jeunesse, que de souvenirs) créé par T.S.T., qu'on retrouve dans des épisodes de Sabrina.  Je vais voir un peu le site de T.S.T et dans leur recommandation de lecture il y a un écrivain français dont je connais tout de même le nom, Anatole France, et l'un de ses livres, considéré comme livre canonique par le T.S.T., La révolte des anges. Ce mouvement se revendique d'ailleurs féministe, libertaire, laïc, peut-être antimilitariste (je sais pas trop sur ce point) et met en avant le libre arbitre, donc la figure de l'ange déchu Satan devant ce Dieu dogmatique et méchant, Ialdabaôth. C'est aussi pour garder la séparation de l'état de et le religion et lutter contre les groupes fondamentalistes dont certains d'ailleurs "se prennent au jeu" et apportent leur propre statue (Saint-Michel ayant battu le diable, comme la sculpture de la Place Saint-Michel à Paris) . Anatole France d'une belle écriture fin XIXème siècle début XXème revisite l'angéologie, juste avant la boucherie de 1914. On voit que l'auteur était assez érudit, ce n'est pas un hasard s'il parle d'une grande bibliothèque dans son ouvrage, et que parmi ses références il y ait un tableau de Delacroix, celui dans l'église Saint-Sulpice à Paris.Il y a aussi beaucoup de références implicites qui rendent le texte délicieux. La critique sociale ou des comportements est ironique, sans complaisance, que ce soit aussi des pouvoirs religieux ou temporels, notamment la Troisième République en déliquescence, avec une volonté nette de dépeindre la guerre comme absurde. Le final dont je ne parlerais pas est assez profond. Les aspects religieux sont assez denses, en tout cas pour moi ignorant, mais en tirant le fil à partir de Ialdabaôth  je me suis renseigné, entre autre, sur le gnosticisme  et la bibliothèque de Nag Hammadi et donc sur l'édition, onéreuse, en Pléiade, de cette dernière. Sans parler du Paradis perdu de Milton. Purée les trucs que j'ignore ... si je n'avais pas une telle maîtrise de moi-même je pourrais presque m'inquiéter. Hum et puis quelle bonne odeur papier que cette collection ... Hummmm ...



L'harmonie provient toujours des contraires ; elle est en effet l'unité d'un mélange de plusieurs et la pensée unique de pensants séparés. Philolaos de Crotone.

Note : AAAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire