vendredi 30 novembre 2018

Le TAO de la physique de Fritjof Capra

Yin = M.Yang2
Le TAO de la physique de Fritjof Capra (J'ai lu Aventures secrètes, 512 pages, 2018)

Incipit :
Un chemin avec un cœur ?
 La physique moderne a exercé une profonde influence sur presque tous les aspects de la société. Elle est devenue la base des sciences de la nature, et la combinaison de la science et de la technique a fondamentalement changé les conditions de vie sur notre planète, en bien comme en mal. Aujourd'hui, il n'existe presque aucune industrie qui n'utilise les résultats de la physique nucléaire et l'influence de celle-ci sur la structure politique du monde à travers son application à l'armement atomique est bien connue.
Un livre étonnant à plus d'un titre. Comme j'apprécie les ouvrages transdisciplinaires ou proposant des liens entre des sujets a priori peu compatibles, ce livre m'a évidemment séduit. En plus il associe deux sujets qui par ailleurs m'intéressent fortement : la physique quantique et les philosophies orientales (bouddhisme, tao notamment), ce qui est pour le moins troublant et mérite une réflexion poussée. Cela ravive en moi les souvenirs délicieux de L'infini dans la paume de la main, qui faisait converser un astrophysicien, Trinh Xuan Thuan et un bouddhiste, Matthieu Ricard. L'auteur présente les grandes lignes des philosophies orientales, l'hindouisme, le bouddhisme, la pensée chinoise, le taoïsme et le zen. Puis plonge dans les aléas de la physique quantique et montre que les points de vue ultimes sont étonnamment similaires. J'aime beaucoup les liens qu'il effectue comme par exemple entre les clichés des chambres à bulle et la danse cosmique de Shiva. Il rappelle ô combien la réalité ultime nous échappe, comment les particules sont des constructions mentales, la physique des modèles et comment énergie et matière ne font qu'une. Les quarks, à ce jour, n'ont aucune réalité concrète. Pire, il semble que les fondements mêmes soient purement des potentiels, des probabilités comme dans le débat entre Einstein et Bohr ou The Grand Design. La fiche wikipedia du Tao de la Physique aborde les dérives possible, le mysticisme quantique. Et il est vrai que l'auteur, sans jamais vraiment étayer le fond de l'affaire semble avoir un biais cognitif comme celui de prendre l'observateur d'une expérimentation comme personne, conscience subjective, et de la confondre avec l'instrument qui effectue la mesure, ce qui me semble abusif. Selon moi, seul l'instrument étant la source de la décohérence quantique et non la conscience de la personne effectuant la mesure. Là dessus il ne m'a pas convaincu un iota. Néanmoins je trouve ce livre passionnant et élargit mon horizon de la connaissance.

Note : AAAAAAAAAAA


Suddenly swooping low on an ocean deep
Arousing of a mighty monster from its sleep
We're walking in the air
We're dancing in the midnight sky
And everyone who sees us greets us as we fly

Walking in the air. Howard David Blake

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire