dimanche 11 novembre 2018

Un alchimiste raconte de Patrick Burensteinas

Falsus spiritus
Un alchimiste raconte. Autobiographie d'un alchimiste de Patrick Burensteinas (J'ai Lu, 382 pages, 2018)

Incipit :
Un alchimiste au XXIe siècle. Ça existe ?
Oui, puisque je suis là.
Mais vous pouvez oublier tout de suite la grande barbe, le chapeau pointu et la cape violette. Je m'appelle Patrick Burensteinas, je vis à Paris et je suis alchimiste opératif depuis plus de trente ans. C'est écrit sur ma carte de visite.

Ce livre est un désastre. Mythomane, affabulateur ? L'auteur aurait transmuté le plomb en or ? Et même les autres métaux ? Il aurait un élément dans une bouteille d'huile d'antimoine sur son bureau dont le poids ferait 40 kg ? Après avoir avalé la pierre philosophale il se serait évanoui et n'aurait pas mangé et bu pendant trois semaines (Wahou) ? Et plein d'anecdotes invérifiables et la plupart improbables, certaines relevant du délire pur. Plusieurs contradictions qui prêtent même au risible. Il croit en la voyance, la télékinésie ? Les reptiliens, les Moaï de l'île de Pâques étant des antennes (??), un vieux maître d'art martiaux qui se déplace instantanément ... Il invoque des déités ... des pierres qui mordent (?!), des disparitions étranges (!?), il déclenche des tempêtes (ben voyons), il est maître d'une école d'art martial (L'Azoth) dont son disciple (Si, si !) est ... un ancien maître d'art martial (No comment) ... Et il ment sciemment sur l'expérience Opera. Cela n'a pas été étouffé comme une simple recherche Google peut le confirmer et le nombre important d'articles à ce sujet (77 000 résultat pour une recherche avec les mots-clés "cern opera neutrino faster than light"). Il dit aussi n'importe quoi sur l'invariance du temps (p. 319) comme n'importe quel curieux sur la relativité peut le vérifier, par exemple le paradoxe des jumeaux, ou l'expérience avec les horloges atomiques, déjà le temps c'est compliqué et il y a un lien fort avec l'espace, on parle d'ailleurs plutôt d'espace-temps, ou alors qu'il le justifie !. Il a aussi inventé la Trame, une médecine alternative, avec à l'appui une thèse de 68 pages dont plusieurs membres du jury sont également dans l'association la Trame (Juge et partie donc, conflit d'intérêt évident) ? Sous couvert d'allégorie l'auteur se dévoile, son égo se dévoile plutôt, et franchement, j'ai trouvé cela dissonant. Belle démonstration des techniques éprouvées du charlatanisme (Références invérifiables, arguments inexistants ou faibles, assertions d'autorité, propos infondés, peu ou pas de preuves, mais le tout raconté avec les techniques de persuasion). Les rares preuves avancées, comme la surfusion, ne démontrant en rien, par analogie ou comparaison, ses propres propos. Une imposture intéressante à étudier qui m'a poussé à creuser, par exemple sur son CV, ses inventions, ses diplômes, sa découverte d'une plante anti-sida mais aussi sur certaines réponses critiques édifiantes comme, parmi d'autres, celle-là. C'est très très bien que l'auteur cite Cleve Backster dont la théorie de la Primary Perception a été démontée par Mythbuster sur le Discovery Channel. Ses mélanges new-age de pacotille, de psychologie de comptoir, de PNL pour débutant, de kabbale à peine digérée, de trucs d’illusionnistes en somme, de délires extraterrestres, des limitations de nos sens qui nous empêcherait de voir d'autres dimensions (ce qui est vrai mais ne légitime en rien tous les délires) bref du bla bla bla qui n'étonnera pas d'un poil ou d'une oreille les lecteurs de l'allumé David Icke. Mais risque de surprendre les autres. Pour avoir vu ses 7 DVDs, deux conférences et lu deux de ses livres etc. il répète à chaque fois à peu près la même chose mais tant que c'était sur l'alchimie, les liens avec l'art, les allégories, la démarche spirituelle, ok, mais là ... c'est du grand n'importe quoi, c'est plus le melon, c'est la citrouille, et une citrouille sous LSD. Je suis sidéré par les avis positifs sur cet ouvrage (Sur Amazon). Il y a quand même quelques critiques négatives et constructives, cela me rassure quelque peu. Que dirais Stephen Hawking d'un individu tel que lui ? Le titre devrait être modifié en Un alchimiste raconte n'importe quoi. Autobiographie d'un mytho. Cela serait plus conforme au contenu. Je prend pourtant grand soin à choisir les ouvrages que je lis et là quelle déception, c'est vertigineux ... et pourtant l'auteur a de réelles qualités, sur sa connaissance alchimique, sur celle de la langue des oiseaux, une certaine finesse d'esprit, de l'humour, il écrit plutôt pas mal, il a l'art du récit, du conte, il s'exprime avec aisance, mais l'attitude générale de fond, qu'il ne doit rien à personne, qu'il a créé plein de choses en tant que maître (le tout en quelques années), ses sous-entendus constants sur les disciples réels ou supposés, cela fait de plus en plus gourou (et ce besoin de reconnaissance qui corrompt tout), ses affirmations gratuites plus ou moins irréelles qu'il faut prendre pour argent comptant, cette accumulation de choses improbables et impossibles (mot dont il dit lui-même qu'il n'y croit pas ... tu m'étonnes), le manque total de références, de sources vérifiables (à part quelques rares exceptions) et d'arguments, ses dérives sur les reptiliens et autres délires, tout en assurant qu'il ne croit pas aux superstitions, que c'est vrai ce qu'il dit, qu'il s'agit d'avoir la foi (Sinon passes ton chemin, tactique très connue), pas toujours cohérent quand même tout ça, m'ont fait perdre la plus grande partie du crédit que je lui accordais. Le précepte à l'entrée de son oratoire aurait plutôt du être "Que nul n'entre ici s'il a un esprit critique". Autant dans les DVDs on était dans le monde normal qu'ici on entre dans ce qu'il appelle la réalité non ordinaire, concept fumeux un peu comme les faits alternatifs, vocable s'étant substitué dans la novlangue de notre monde en pleine déréliction, à propagande ou mensonges, qui Trump énormément comme chacun sait. Alors que la réalité est extraordinaire, ce sont nos vues qui sont ordinaires. Qu'en aurait pensé James Randi ? C'est plus roublard que de tordre des cuillères à la Uri Geller. Mais bon il a bien le droit, c'est tout à fait légitime, d'écrire ce qu'il veut et si des gogos veulent bien le croire, grand bien leur fasse, après tout qui suis-je pour juger ? Personne. Mon site n'est pas à mon nom, je n'ai rien à vendre. Mais je n'abdiquerais pas qui je suis pour autant. Et pourtant la spiritualité m'intéresse, profondément, mais pas ce type de mysticisme occulte à deux balles basé sur des fondations fragiles, sableuses pour ne pas dire virtuelles. Pour moi ce chemin n'a aucune utilité. Il relève pour moi de l'imposture pure et simple. Invoquer des déités ? Non mais sérieux ! Et comme on ne peut pas prouver qu'il n'a pas pris la pierre, qu'il a une vie allongée etc. vu qu'on ne peut pas prouver une négation, une non existence ou ce qui n'est pas falsifiable, et que de toute manière il ne le prouvera pas lui-même en la proposant à d'autres (le pierre philosophale), pas de révélation de secrets, bla bla bla, le système tient, d'une certaine manière, c'est le saut de la foi en somme. Sauf que assez rapidement cela pue le faux. En revanche pour le placement de produits (La Trame, l'Azoth, une gamme de bijoux, Les noces chymiques, dont je n'en ai pas trouvé la trace, les livres passés et à venir, et produits dérivés divers, bientôt les portes-clés ?) il maîtrise. Après tout chacun sa came. Ce n'est pas la mienne, ce livre, par certains de ses propos, est une insulte à l'intelligence. Bon c'est pas tout ça,  j'ai un documentaire sur Thich Nhat Hanh à voir, pour me réconcilier avec mon présent et me purifier de ces scories qui m'ont pollué.

Tout chemin est seulement un chemin, et il n'y a pas d'offense envers soi-même ou les autres à le quitter si le cœur t'en dit ... Regarde chaque chemin séparément et délibérément. Essaie-les autant de fois qu'il te paraît nécessaire. Puis demande-toi, et à toi seul : ce chemin a-t-il un cœur ? S'il en a, le chemin est bon ; s'il n'en a pas, il n'est d'aucune utilité.
Carlos Castaneda.

Note : 0

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire