dimanche 10 mars 2019

Les coréens de Pascal Dayez-Burgeon

안녕 친구
Les coréens de Pascal Dayez-Burgeon, édition actualisée (Texto, 206 pages, 2013)

Incipit :
Quoi de neuf ? La Corée
 «Quoi de neuf ? - Molière » Voilà ce que répondait Sacha Guitry à la fin de sa carrière. Et aujourd'hui ? On a envie de répondre : la Corée. La Corée libre, moderne, audacieuse : celle du Sud.
 Quoi de neuf, en effet, en ce début de siècle où les États-Unis doutent d'eux mêmes, où l'Europe et le Japon peinent à reprendre leur souffle et le Brésil s'emballent à force de perspectives mirobolantes ? La Corée du Sud qui, partie de rien il y a soixante ans, sans autre force que le talent et la ténacité de son peuple, domine aujourd'hui la construction navale, l'électroménager, les écrans plats, les téléphones portables ou les composants électroniques.

Qu'est-ce que la Corée (De son vrai nom : Han) ? Qui sont les coréens ? Un livre qui s'essaye à décrire cette civilisation dans toute sa complexité, sa richesse, ses spécificités, ce qui n'est pas une mince affaire (Quel que soit la civilisation d'ailleurs) et qui y réussit plutôt bien. La Corée du Nord n'est pas oublié même si la part belle concerne la Corée du sud. Des propos nuancés, touchant à la culture, l'histoire, l'esprit, avec quelques indicateurs clés pour mieux les appréhender selon notre culture. Abordant les relations complexes avec ses voisins (Chine et Japon particulièrement) et sa propre patrie coupée, la Corée du Nord, s'y mêle la géopolitique mondiale (Relents de guerre froide) et j'en passe. Étonnamment ce livre met assez peu en avant la K-pop dont le succès ne fait que croitre, BTS ayant fait la couverture de Time (22 octobre 2018) par exemple, un discours à l'Unesco etc. Leur tournée mondiale est à guichet fermé, et les places de concert partent à une vitesse stupéfiante. Un "petit" pays (L'équivalent de trois régions françaises) qui a su se transformer de manière radicale. Une des rares langues écrites créées (Le Hangeul) qui a rencontré le succès et qui rend fiers les coréens. J'ai été particulièrement sensible à leur volonté de mettre l'éducation en première ligne ainsi que leur appropriation des technologies de l'information. Je note au passage que la "pouce génération" p. 73 a été repris comme concept marketing par Michel Serres en 2012 (La première édition de Les Coréens date de 2011) pour Petite Poucette, vision naïve et béate des soit-disant Digital Natives. La Corée marie avec brio les usages avancés socialement intégrés du smartphone et une infrastructure éducative très poussée. Bref, ce petit livre est un condensé de savoir sur la Corée du sud. Je l'ai eu pour mon anniversaire, et comptais le passer à ma fille, qui l'avait déjà lu ! Car recommandé par sa professeure de Coréen. Comme quoi ce livre est un must (Sa prof est une pointure). En plus l'auteur écrit bien avec quelques mots soutenus des plus avisés. Penser à regarder les cartes géographiques en fin d'ouvrage. A y repenser c'est un peu grâce à ma fille que j'étends mes intérêts sur de tels périmètres. Merci à elle (Bisous chaton !) et merci aux coréens.

Même si le ciel tombe sur toi, il y a toujours un trou par lequel tu peux t’échapper.   
하늘이 무너져도 솟아날 구멍이 있다
Proverbe Coréen


Note : AAAAAAA


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire