dimanche 5 mai 2019

Harry Potter and the Prisoner of Azkaban by J. K. Rowling

A dada sur mon bidet !
Harry Potter and the Prisoner of Azkaban by J. K. Rowling (Bloomsbury, 468 pages, 1999)

Incipit :
Owl Post

Harry Potter was a highly unusual boy in many ways. For one thing, he hated the summer holidays more than any other time of year. For another, he really wanted to do his homework, but was forced to do it in secret, in the dead of night. And he also happened to be a wizard.

Et voilà, je n'ai pas attendu la parution dans la version 20ème anniversaire ... 1999 ? Déjà ? 20 ans ??? Mince alors ... Au moment où j'écris ce post, je suis dans Goblet of Fire. C'est un tel plaisir à relire dans la continuité que je ne vais pas attendre des mois la nouvelle édition. Bon cela veut dire la lire dans des formats différents (4 !), avec même un volume en américain (The half-blood prince) dont j'ai appris récemment qu'il différait de l'anglais (!?). Quand même pas au  point de l'écossais tout de même !!! Oui, car j'ai reçu Harry Potter and the Philosopher's Stane, version scottish d'Harry. Cela surprend un peu au début, mais si on annone on retrouve, dans une version déformée, l'anglo-saxon sous-jacent, et puis je ne saurais dire pourquoi mais cela m'amuse, un peu comme Star Wars en vieil anglais, trop drôle !. Comme j'ai une mémoire d'huître, j'avais oublié encore un nombre de points tout de même notables. C'est pour cela aussi que j'hésite à jouer au Trivial Pursuit Harry Potter Ultimate Edition (Magnifique avec des pions 3D en métal pour chaque maison ... un must). D'abord parce que ma fille a une meilleure mémoire et me bat, l'effrontée, mais parce que comme j'ai oublié, je risque de divulgâcher le plaisir de la redécouverte. Mais d'ici peu j'aurais fini les sept tomes et là on va voir ce qu'on va voir. Bon je ne vais pas parler du Prisonnier d'Azkaban, tout le monde connaît maintenant. Non ?

Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve une réalité
Antoine de Saint-Exupéry
S'il existe une réalité qui dépasse le rêve, c'est ceci : Vivre
Victor Hugo dans Les misérables (1862)

Note : AAAAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire