samedi 24 août 2019

La passe-miroir livre 1 : Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos

Lait fiant, c'est deux lits verts
La passe-miroir livre 1 : Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos (Gallimard jeunesse, 570 pages, 2016)

Incipit :
L'archiviste
 On dit souvent des vieilles demeures qu'elles ont une âme.

Autant dire que j'ai bien accroché, il ne m'a pas fallu de nombreuses pages pour vouloir en savoir plus. Imaginatif, sensible, je me suis vite attaché à Ophélie et son avenir. On découvre petit à petit l'univers assez original avec régulièrement des petites surprises. Rien de forcé c'est naturel, et au final on se prend au jeu de voir naviguer à vue mais surtout voir évoluer Ophélie, sa relation avec le mystérieux Thorn, son futur mari, et sa destinée sans pareil dans un monde curieux, dangereux. Il y a de la tension, du suspens, les intrigues de palais étant bien rendues avec des personnages secondaires mystérieux et létaux à souhait. C'est de la littérature jeunesse de qualité, une héroïne dont il me tarde de découvrir la suite des aventures (Oui car ma fille était récemment absente et partie avec le volume 2 alors qu'elle l'a déjà lu !!! Tsss tsss elle s'embête pas). L'auteur se paye le luxe de passer en filigrane une critique sociale et religieuse, qui peut se résumer à l'abus de pouvoir, la lutte des classes, les manipulations dans un monde d'illusions,  de paraître, mais surtout de ce qu'est la liberté au final, est-ce se soumettre pour "en être" et n'être au final que des marionnettes, ou se différencier, être soi, être vrai et se réaliser pleinement ? Celui qui a le pouvoir est-il un marionnettiste ou vit-il dans un monde d'illusions agencées pour lui complaire, et finalement être esclave ? Bon on peut se poser plein d'autres questions.  En fait le destin d'Ophélie tourne autour de thématiques plus profondes qu'on pourrait le croire au premier abord. C'est peut-être pour cette raison que cette série est appréciée et a du succès. Bon j'ai un peu tardé à rédiger cet article et depuis j'ai bien entamé le deuxième tome ... je lis même tard. Est-ce bien raisonnable ? De plus j'ai mis de côté mes autres lectures en cours (Tristes tropiques, Le livre de la vie et de la mort tibétain, Le prophète, Chaos et harmonie) forcément à un moment donné je vais les finir dans une période de temps courte et cela va donner l'illusion que je lis des gros pavés en quelques jours. Ha ha ha. Bon et puis j'ai une nouvelle passion (Encore une ? Oui papa. Tu te disperses. Oui papa. Touche à tout touche à rien. Oui papa. Bon papa, j'ai 78 ans je fais ce que je veux), si cela donne des choses à peu près potables j'en reparlerais ici, cela me servira même d'illustration. Sinon vous n'en saurez jamais rien. Frustrés ? Hé oui on fait pas ce qu'on veut dans la vie (Oui c'est pas cohérent avec ce que j'ai dit plus haut, que voulez vous la vie n'est qu'incohérence qu'on recouvre d'une fine couche de logique et de rationnel, pour faire beau dans les salons).

Tout pouvoir qui n'est pas personnel n'existe pas.
 Grégoire Lacroix

Moins on a de pouvoir, plus on aime à en user.
John Petit-Senn

Note : AAAAAAAAAAAAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire