vendredi 9 août 2019

Le labyrinthe des os de James Rollins

Atl Antis for ever
Le labyrinthe des os de James Rollins (Fleuve Noir, 583 pages, 2015)

Incipit :
Automne, 38000 av. J.-C.
Alpes du Sud
 
-- Cours, mon enfant !
Des incendies illuminaient les bois

Cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu un thriller. Vu sur l'étal de la librairie de Christophe à Beaugency, je n'ai pas résisté, il est vrai à cause du mot Labyrinthe. Tout à la fois cela me remémorait entre autre Le nom de la rose, mais aussi L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zàfon, deux ouvrages où il y a un labyrinthe ... de livres. Il y avait aussi en présentation Le labyrinthe des esprits du même Zàfon ... Cruel dilemme, les os ou les esprits ? Ou les deux, puisqu'accoucher des esprits et perdre les os ? (Désolé). La liberté est-ce choisir ? là je dirais que non mais il est fort probable que je me fourvoie ... dans mon propre labyrinthe mental. Allons-y pour les os. Ce que j'aime dans les thrillers c'est lorsqu'il y a des références historique et/ou scientifique. C'est bien le cas ici, il y a même les deux. Cela part d'un étonnement. Il y a 50 000 ans, Sapiens a fait un bond cognitif substantiel, qui a entraîné une explosion de créativité, en Art, en outils etc. Et ce bond n'est pas clairement expliqué. Je n'en dirais pas plus pour ne pas déflorer une partie de l'intrigue. L'autre aspect, plus historique, est lié à Neil Armstrong qui a participé à une expédition en Amérique du Sud et cette expédition a un lien fort avec Athanasius Kircher, maître des cent savoirs, le Léonard de Vinci de la fin Renaissance. encore un polymathe qui me fait rêver ... Un livre sur lui, Athanasius, de Joscelyn Godwin me fait de l’œil ... trop cher, même si la version anglaise est 20 euros de moins que la version française, cela fait encore 47 euros ... Détachement, lâcher-prise, c'est bon, je resterais ignorant comme une pelle à tarte. J'ai apprécié les notes de fin d'ouvrage qui sépare le vrai de la fiction même si j'aurais aimé qu'elles soient plus complètes, j'ai quelques questions non résolues mais bon, rien ne m'empêche de chercher par moi-même (Serait-ce le début de la Sagesse ?). Un thriller plutôt bien mené qui, tout en ayant sa part d'aventure, m'a apporté quelques éclairages sur notre histoire génétique, donc sur Néandertal, dont je lirais bien l'ouvrage de Condemi et Savatier, Néandertal, mon frère. Ouais, et ta sœur ?

Groumppff euarGgghhh ggarrrfgllglllglgl Grrreoarr rrrOooOoooaarrr humpf
Proverbe néandertalien, pléistocène tardif.

Note : AAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire