samedi 19 octobre 2019

Sans Atout et le cheval fantôme de Boileau-Narcejac

Hé Manu, tu montes ?
Sans Atout et le cheval fantôme de Boileau-Narcejac (Folio Junior, 176 pages, 2007)

Incipit :
Le Voyage
- François, regarde comme elle est faite, cette valise ! ... Si tu veux emporter des livres, ne les mets pas sur tes chemises. Allez, donne-moi ça ! Je me demande combien de temps encore il faudra être derrière toi ... Où as-tu fourré tes chaussettes ? ... François, tu pourrais répondre.
- Oui, maman.

Je m'aperçois que j'aime beaucoup les romans jeunesse. Mais pour celui-là il y a une autre raison. Je l'ai lu au collège. Sur les conseils de Guillaume, un handicapé moteur qui adorait Sans Atout et qui me l'a fait découvrir. Outre que cela m'a rappelé cet évènement, je voulais savoir si, après tant d'années, relire ce livre évoquerais en moi des souvenirs ou si même je me souvenais de l'histoire. Alors en fait un peu, une sorte de familiarité lointaine et diffuse. Retrouver ce type d'histoire de mon enfance est aussi une manière de me ressourcer, je ne saurais dire pourquoi, peut-être parce que on y retrouve un monde protégé d'une certaine manière, en dépit du suspense de l'histoire, une histoire classique comme je les aime, qui date d'un passé peut-être révolu à une époque, la nôtre, où la technologie, l'ordinateur, les téléphones portables doivent forcément pointer le bout de leur nez. Je dois être nostalgique. C'est donc cela. Un sentiment réconfortant. Ah oui, le livre est sympa. Et puis je fais court, j'ai du retard. Quelques évènements ont perturbé mon rythme de montre suisse.

Un crime peut être une œuvre d'art, et un détective un artiste.
Agatha Christie

Note : AAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire