lundi 28 octobre 2019

The Rosicrucian Enlightenment by Frances Amelia Yates

La vie en roses
The Rosicrucian Enlightenment by Frances Amelia Yates (Rootledge, 352 pages, 2001)

Incipit :
The title of this book may give rise to some misunderstanding. 'Rosicrucian' may suggest that this is going to be a book about a modern groups of inquirers into various forms of occultism.
Frances Yates est une historienne plus particulièrement intéressé par la renaissance. A cette époque il y a des évènements Bohème / Palatinat (Frederick V et Elizabeth Stuart). Etonnament, pour moi en tout cas, ces évènements sont assez liés avec deux textes de Rosencreutz, le Fama et le Confessio, qui sont deux textes mystificateurs. Les rosicruciens suggérés dans ces deux textes sont sans existence historique avérée. Néanmoins cela a eu un effet performatif, à la fois en mettant en avant une soif de savoir et de connaissance, et surtout en insufflant une dynamique bien réelle qui a permis et facilité la création de structures concrètes comme la Royal Society. Cet ouvrage offre un éclairage historique d'évènements sous l'angle ésotérique, magique occulte, habituellement ignorés des historiens qui préfèrent une analyse historique conventionnelle (les acteurs clés, les guerres, l'économie, les rois, les reines, les attentats etc). L'ouvrage souligne l'influence de certains personnages importants à cette époque et qui sont particulièrement porté sur la magie, l'occulte, l'alchimie etc. (John Dee par exemple) et leur influence historique importante (y compris lorsque le roi Charles I s'est opposé à certaines visions, ce dernier l'a fait en se positionnant par rapport à Dee, et l'idéologie sous-jacente au mouvement d'idée rosicrucienne). Il faut ainsi voir le rosicrucianisme comme un mouvement d'idées qui a influé sur un mouvement bien plus général qui a in fine mené aux Lumières ou a préparé son avènement. J'ai été surpris et content d'y retrouver Athanasius Kircher, (cf. sa fiche wikipedia) considéré comme le Léonard de Vinci fin Renaissance, rien de moins. Un livre historiquement détaillé et pointu, offrant des pistes de réflexions. Je regrette que l'auteur ne soit plus de ce monde. J'ai aussi son livre sur L'Art de la mémoire, un savoir ancien utilisé de nos jours notamment par les illusionnistes et les mentalistes. Elle a écrit un livre sur Giordano Bruno, qui connaissant l'art de la mémoire justement, et sur l'occultisme à l'époque élisabéthaine. Bref un très bon livre sur un époque riche en évènements.

Note : AAAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire