lundi 11 novembre 2019

Orwell de Christin et Verdier

Orwell is watching you
Orwell de Pierre Christin et Sébastien Verdier (Dargaud, 160 pages, 2019)

Un roman graphique sur la vie d'Orwell. Un beau noir et blanc, un graphisme que j'aime bien, clair et net. Quelques illustration d'autres dessinateurs. Cela complète les livres que j'ai lu d'Orwell (Why I write, 1984, Animal Farm) ou sur Orwell (Simon Leys) mais aussi d'autres qui s'en inspirent (Limbo, 2084 que je n'ai pu finir, trop ennuyeux). Ce sont l'écoute de podcasts de France Culture sur Orwell (Episode 1 de l'émission Les chemins de la philosophie) et le fait de tomber sur cet ouvrage à la librairie de Beaugency qui m'ont fait céder. Ses propos, ses analyses, sa sincérité, son engagement, ses propos socialistes très actuels n'ont rien perdu de leur valeur. Déjà à l'époque il estimait de 1 à 10 entre le plus bas salaire et le plus haut. Ce combat n'est pas nouveau et les puissants se sont renforcés. Les tendances néo-fascistes d'un Donald Trump, son Fake-News comme étendard, ses attaques sur les institutions, son racisme, sexisme, sa bêtise crasse, ses débilités incessantes, ses inclinations à la dictature, son beaufisme gras, rappellent Ô combien le combat contre l'ignorance et la violence est toujours actuel et nécessaire. C'est aussi une réponse terrible à la naïveté de Petite-Poussette. Michel Serres s'ébahissait de cette dernière, Donald Trump en est une réponse cinglante, le Lucky Luke du tweet débile, offre une perspective très très inquiétante, car il a aussi le bouton nucléaire ... et la mentalité d'un enfant de 6 ans (je peux pas dire 7 qui est, dit-on, l'âge de raison). Pour être tombé sur une émission sur CNews avec Pascal Praud, Orwell serait là aussi ébahi. Moi qui pensait que le journalisme avait une charte éthique, une déontologie, il semble que non, que cette carte peut être donné à des polémistes idéologues propagandistes, du pilier de comptoir roi. Le pire est qu'il n'est pas le seul. C'est le nouveau modèle d'infotainment qui se répand comme la peste. Les réseaux sociaux, le choléra, en étant la caisse de résonance. L'excellent John Oliver (Mais aussi Trevor Noah du Daily Show) démonte la stratégie du menteur pathologique invétéré qu'est Trump, c'est du Critical Thinking 101 (Trump vs Truth) mais aussi The Trump Presidency, où John explicite en trois points (Deligitimizing the media, Whataboutism, Trolling) la stratégie en rouleur compresseur (Voir Limbo) du 45ème Président des États-Unis. La France n'est pas en reste. Pas d'arguments, ne pas écouter son interlocuteur, ne pas arrêter de lui couper la parole, faire des hors sujets, répondre à côté, insulter, ... Eric revient !!!! (Trop drôle il passe à la radio sur le jeu des mille euros la question "Qui était Eric Blair" !!!!). Bref. Un roman graphique intéressant et passionnant.

Note : AAAAAAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire