dimanche 23 février 2020

Le coup d'état climatique de Mark Alizart

Urgence absolue

Le coup d'état climatique de Mark Alizart (PUF, 88 pages, 2020)

Incipit :
Il n'y a pas de crise climatique.

Oui l'incipit est contre-intuitif. C'est voulu. Genre appel du pied. Mais nous sommes dans la ligne d'une Naomi Klein. Une critique du fascisme, régime dans lequel sombre les États-Unis avec son leader néo-fasciste Donald Trump. Ce dérèglement climatique est voulu, souhaité par les gens de pouvoir. Ce cynisme absolu est volontaire. Et soutenu par les éditocrates et les pseudo intellos. Pas de complotisme ici, une logique froide, un souci d'intérêt des pouvoirs en place, un darwinisme social calculé, du risk investment où seuls les plus riches et les plus malins sauront exploiter les opportunités, le reste pourra crever. Étayé par de nombreux ouvrages et pas des plus récents. Et pourtant, ce court ouvrage, qu'on pourrait qualifier de manifeste, propose des solutions concrètes (Les grandes lignes). Les effets liés au "phénomène Greta Thunberg" m'a rappelé cet adage, Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt. Il est sidérant de lire les réactions à son encontre qui sont révélatrices du malaise, du déni dans lequel nous sombrons. J'essaye encore de croire qu'un monde meilleur est possible. Pour ma fille, pour l'humanité.

Note : il y a urgence vitale, vous en déduisez ce que vous voulez.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire