mercredi 25 mars 2020

Chemins de sagesse traité du labyrinthe de Jacques Attali

Chemins de sagesse traité du labyrinthe de Jacques Attali (Fayard, 236 pages, 1996)

Incipit :
Quatre histoires pour commencer
Doom
 En des temps encore très lointain, des chimères cannibales envahiront la Terre.

Le début surprend, cela parle du jeu Doom (1993 !) auquel j'ai joué sur un PC 486. C'est de la balle ce jeu, le son dément, la nouveauté, l'innovation technique, l'ambiance post-apo, une claque vidéoludique cosmique ! Un voyage qui vous transforme ! Effectivement labyrinthique, peuplé de pièges, d'impasses qui me renvoie aux livres dont vous êtes le héro, Le labyrinthe de la mort de Ian Livingstone, oui on voit mes travers qu'évoque ce traité du labyrinthe, alors quand l'auteur parle de réseau mondial, d'architecte réseau et j'en passe, d'ailleurs un peu daté dans ce domaine, le cyberspace étant bien connu du monde littéraire avec par exemple William Gibson et, entre autre, son Neuromancer (1984), ou encore Les mailles du réseau (1988) de Bruce Sterling, romans parmi tant d'autres que j'ai dévoré à cette époque, fasciné par ce monde entièrement nouveau. Autant dire que ce livre de Jacques Attali me parle, à de multiples niveaux, et qu'il fasse des liens avec l'aube de l'humanité ou que le labyrinthe évoque un inconscient collectif archétypal est une douceur spirituelle qui m'élève. L'encart d'illustré au milieu est fabuleux, cela rassemble les peuples, de ce qui fait humanité. Dommage que ce livre ne soit plus édité et disponible qu'en occasion (Bon aussi en numérique, mais pas pareil ...). Bonne bibliographie, cela fait rêver. j'aurais souhaité un index, c'est le type d'ouvrage qui le nécessite. J'apprécie la couverture et tout ce qu'elle évoque ... Petite erreur page 95 qui indique que le labyrinthe d'Amiens a été détruit en 1825. En tout cas depuis que je suis né je l'ai parcouru de nombreuses fois et il y a encore à peine deux ans, je l'ai même pris en photo. Non, ce labyrinthe existe toujours. Sa frontière est un octogone, particularisme qui en fait toute sa saveur. "La femme est le premier labyrinthe de l'homme." je n'ai pas noté la page ... J'ai pensé aussi à l'excellent Le nom de la Rose d'Eco pour son labyrinthe de livres, ou encore Carlos Ruiz Zafron, L'ombre du vent et son cimetière des livres oubliés ou son dernier livre Le labyrinthe des esprits ...


Note : AAAAAAAAAAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire