dimanche 3 mai 2020

La Gloire de mon père de Marcel Pagnol

La Gloire de mon père de Marcel Pagnol (Éditions de Fallois, 240 pages, 2004)

Incipit :
Je suis né dans la ville d'Aubagne, sous le Garlaban couronné de chèvres, au temps des derniers chevriers.

La plus ancien souvenir de lecture, quel âge je ne sais pas, mais moins de 10 ans cela est sûr. Cette lecture qui m'a fait réaliser que dorénavant le livre et la lecture feraient partie de ma vie.Comme pour Le Grand Meaulnes que j'ai lu assez jeune aussi. C'est bien raconté, plein d'énergie, d'humour, de facéties. Cela donne le pêche comme lecture !!! Bon je suis pas très torture d'animaux ni très chasse mais à part cela c'est aussi une galerie de portraits où l'auteur s'amuse de leurs travers, avec sympathie, mais c'est assez bien observé. Une lecture truculente qui permet de s'évader. Une autre époque où on pouvait tirer au fusil de chasse dans son jardin (La très drôle de scène où ils tirent sur une cible devant les toilettes du jardin et où, après la séance, une petite voix demande si elle peut enfin sortir ... la chevrotine aurait pu la tuer tout de même ...). Cela me donne envie de lire prochainement Le château de ma mère.

Note: AAAAAA

Aucun commentaire:

Publier un commentaire