samedi 9 janvier 2021

Le dernier théorème de Fermat de Simon Singh

 Le dernier théorème de Fermat - L'histoire de l'énigme qui a défié les plus grands esprits du monde pendant 358 ans de Simon Singh (Pluriel, 305 pages, 2002)

Incipit : 

Nous nous rencontrâmes enfin dans une salle clairsemée, assez grande pour contenir tous les gens du Département des mathématiques de Princeton à l'occasion de leurs grandes célébrations.

Une histoire très bien racontée, le juste équilibre entre émotions, aventures, suspense, notions mathématiques pour en comprendre l'enjeu intellectuel. Cela donne envie de devenir mathématicien c'est dire. Une quête commencée très tôt et l'auteur rappelle les origines à Pythagore, la question posée, la réponse dans la marge d'un livre par Fermat mais sans le détail de la démonstration, et la quête de nombreux mathématiciens, y compris des pointures Leonhard Euler, Gauss et d'autres. J'ai dévoré cet ouvrage. Cette lecture est très motivante aussi. A mon échelle je fais des mathématiques pour le plaisir, j'utilise Matlab depuis quelques jours et je comprends les sentiments qui habitent les mathématiciens (toute proportion gardée). Non seulement cela me permet de vérifier des calculs mais aussi es les représenter, que ce soit des fonctions, des dérivées ou la modification de coordonnées via des matrices. Il y a quelques passages dans ce livre qui m'ont beaucoup touché, la quête personnelle d'Andrew Wiles mais aussi le destin tragique de Taniyama. J'ai aussi regardé le documentaire de la BBC sur Dailymotion, et j'ai été fasciné par les formes modulaires, encore plus qu'elles aient un lien avec les équations elliptiques. L'auteur arrive à nous faire toucher du doigt cette épopée absolument passionnante. Et puis quelques anecdotes amusantes et quelques énigmes. Au point que cela m'a incité à en lire un autre dans la même veine : La conjecture de Poincaré de Szpiro qui parle d'un autre génie des maths, Grigori Perelman et d'une autre conjecture, non pas celle de Shimura-Taniyama mais celle de Poincaré, oui c'est le titre, cela tombe bien, fou non ?

Note : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

Aucun commentaire:

Publier un commentaire