mercredi 20 janvier 2021

Oncle Petros et la conjecture de Goldbach d'Apostolos Doxiadis

 Oncle Petros et la conjecture de Goldbach d'Apostolos Doxiadis (Points Seuil, 205 pages, 2000)

Incipit :

Toute famille possède sa brebis galeuse.

Et oui encore un livre qui parle de mathématiques ... et qui le fait bien. Là on est au cœur de ce que cela coûte de s'attaquer à un problème ardu, de ce que c'est que d'être mathématicien (On nait mathématicien, on ne le devient pas ...), des passions dont ne sont pas exempt les mathématiciens, humains comme les autres. Et cela au travers une histoire familiale qui sonne juste.Un récit bien écrit et captivant. Peut-être plus littéraire que Le théorème du perroquet. Moins historique que Le dernier théorème de Fermat, moins technique et plus accessible que La conjecture de Poincaré. en fait une fois commencé j'ai eu du mal à le lâcher. Cet Oncle Petros m'intriguait et le personnage principal, son neveu, je me demandais ce qu'il allait devenir. Ce livre donne une bonne idée de la destinée du mathématicien pur et dur. Cet Oncle Petros me rappelle Andrew Wiles, à la différence que ce dernier a atteint son but ...

Note : AAAAAAAAAAAAAAA

Aucun commentaire:

Publier un commentaire