dimanche 11 avril 2021

LHC : le boson de Higgs de Michel Davier

 LHC : le boson de Higgs de Michel Davier (Le Pommier, 392 pages, 2013)

Incipit :

4 juillet 2012. L'Auditorium du CERN (Organisation européenne pour la recherche en physique des particules), à Genève, est plein à craquer, et la fébrilité des physiciens et ingénieurs est palpable.
Un livre qui raconte le contexte de la découverte du boson de Higgs. Pour un livre d'accès grand public je ne le trouve pas assez clair quant à la vulgarisation sur la partie particules et le modèle standard. Notamment la classification aurait gagnée avec un tableau plus clair et complet (Par exemple pour les particules élémentaires, il en existe de très bon en ligne, voir la photo en miniature de Wikimedia Commons. Même dans le livre Éléments de géologie 16e édition du "Pomerol" pages 18 et 19 c'est plus clair, c'est dire). La symétrie aurait beaucoup gagnée par une explication plus fournie sur les symétries, des exemples mieux choisis
Wikimedia Commons (c)

et des comparaisons plus parlantes. Il y a un contraste fort  avec la partie plus historique qui, quant à elle, est très accessible, et tout aussi intéressante. Il est dommage que les diagrammes de Feynman comportent des erreurs ou omissions. Page 33 Figure 2 (b) les flèches du positon ne sont pas dans le bon sens (Le Bhabha scattering vérifiable en ligne), de même page 60 Figure 9 (a) et (b), flèches inversées pour le positon, flèches manquantes pour le quark et l'antiquark (Vérifiable en ligne également, pour le (a) annihilation en haut à droite, pour le (b) en haut à droite). La webographies est un peu vieillissante (Liens périmés). La partie histoire du LHC est très intéressante (Cela m'a donné l'envie d'en savoir plus, ce que j'ai fait en ligne, mais si je trouve une histoire du LHC je me laisserais bien tenter, voire ... le visiter !). L'auteur éclaire les  aspects politiques et économiques de la recherche fondamentale (Budget, planification sur plusieurs décennies,  collaboration internationale). Enfin l'auteur relativise l'effet 'Particule de Dieu' soit en précisant dès le départ le choix erronée d'un tel vocable pour décrire la nouvelle particule (petit côté marketing), ce qui a également entraîné une traduction française médiocre ('God Particule' devant plus se traduire par 'particule Dieu' que 'particule de Dieu', sans parler des rigolos créationnistes qui ne bananent rien mais en profitent au passage), une traduction biaisée mais cela ne m'étonne guère au regard du niveau d'anglais des français. De surcroît il est opportun d'insister sur le ridicule stupéfiant d'une telle approche (Dieu, s'il existe, a créé toutes les particules et pas seulement le boson de Higgs, c'est aussi ignorer que le Modèle Standard est incomplet et que le boson de Higgs n'est pas la fin de l'histoire, et que le champ de Higgs est aussi important, mais bon quand on en est à dire n'importe quoi, pourquoi se limiter ?). Moi qui suis plutôt visuel, je trouve que cela manque de graphiques, de schémas, de poster A0, de t-shirt bonus, d'un accélérateur miniature de particules à mettre dans on jardin (Ou au moins le plan pour en fabriquer un, par exemple celui utilisé par Kaku Michio), un billet d'avion classe Gold aller-retour pour Genève pour visiter le LHC avec guide dédié et globalement des explications plus imagées ou plus détaillées (pour la première partie qui est la plus difficile à suivre). J'ai l'impression que l'auteur avait de la marge pour expliquer et que parfois on sent cet effort et parfois plus du tout. Bon globalement cela m'a intéressé quand même !

Note : AAAAA

Aucun commentaire:

Publier un commentaire