mercredi 7 juillet 2021

La cité des hommes saints de Luis Montero Manglano

 La cité des hommes saints de Luis Montero Manglano (Actes Sud, 752 pages, 2021)

Incipit:

Si vous voulez des réponses,  je ne suis pas la bonne personne.

Enfin la fin, et quelle fin ! A part un passage un peu violent et un revirement qui m'a un peu trop surpris, cela reste dans la lignée de La Table du Roi Salomon et de L'Oasis Éternelle. L'auteur arrive encore à surprendre, avec des belles images, en particulier l'idée du Mal et du Bien, de Dieu et de Satan, sans qu'ils soient explicitement nommés, juste évoqués et de belle manière, comme avec l'usage des couleurs de s yeux que tout un chacun peut interpréter ... Il y a un peu la même idée sous-jacente que dans Indiana Jones III, ou la fin du I mais cela reste une belle lecture détente, idéale pour l'été. De l'émotion, des rebondissements, une quête qui est également une quête de soi. Avec force références bibliques et symboliques. Cela tombe bien, après Mircea Eliade (Le sacré et le profane, Histoire des croyances et des idées religieuses), je suis également dans Petit traité d'histoire des religions, de Frédéric Lenoir, d'ailleurs je vous recommande sa série Les chemins du sacré sur ArteTv. Bein sûr on écrit pas à partir de rien, on utilise plus ou moins consciemment les archétypes de l'inconscient collectif tout comme l'histoire du passé et M. Manglano les utilise à sa manière et au vu de la vitesse où j'ai lu ses ouvrages je peux dire que, pour moi, il a bien travaillé. Il a su toucher en moi ce besoin d'aventure, de quête, de connaissance, d'idéal, des trésors, des vieux parchemins, de toutes ces choses qui parcourent la vie de Tirso, teinté d'une spiritualité pragmatique. En fait cette trilogie a été un enchantement, Indiana Jones, les Goonies, Bob Morane, et bien d'autres souvenirs se sont rappelés à moi, de manière diffuse, en filigrane, c'est peut-être cela qui m'a convaincu sans que j'en sois totalement conscient. 

Note : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire