lundi 12 juillet 2021

Le Cercle de Bernard Minier

 Le Cercle de Bernard Minier (Pocket, 800 pages, 2013)

Incipit :

Son esprit n’était qu’un cri.
Bonne suite (Tome 2) de la saga Martin Servaz. Après Glacé on retrouve notre commandant dans un imbroglio où un dame passé s'entremêle à un crime du présent. Bon j'avoue que comme j'ai tardé à faire mes articles et que je lis Bernard Minier comme on enfile des perles (Là j'ai débuté La Vallée acheté à Paris il y a un mois) je commence à ne plus savoir à quel moment je suis dans la saga. Je me rappelle l'essentiel, le cercle en question, et quelques passages tendus (comme lors de la plongée dans le lac au barrage) mais je vais pas pouvoir dire grand chose de plus. Juste que je suis les pérpéties du héros et que comme pour Sharko de F. Thilliez, Bernard Minier lui en fait voir de toutes les couleurs ! Bref je me suis entiché de cette saga et c'était le moment opportun pour m'y plonger. Ce n'est pas trop gore donc ça va, j'apprécie les personnages récurrents (Julian par exemple), les seconds couteaux (les deux piliers de son équipe), l'ambiguïté avec la femme de son premier adjoint, et les thématiques abordées, en particulier le mal et la violence. Et l'auteur n'hésite pas à parsemer ses ouvrages d'aphorismes ou de remarques critiques sur le monde. Deuxième aventure après Glacé.

Note : AAAAAA


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire