lundi 12 juillet 2021

Soeurs de Bernard Minier

Soeurs de Bernard Minier (Pocket, 528 pages, 2019)

Incipit :

Immense, énorme, la forêt s’étendait devant elles…

La carrière de Martin a subie quelques soubresauts. Dans ce récit le thème invoqué met en scène les fans d'un auteur de ... romans ... policiers ... Mise en abyme ? Je sens que l'auteur s'amuse bien ! En tout cas des fans un peu trop obsessionnels ... Mince j'espère ne pas faire partie de cette catégorie vu le nombre de Bernard Minier que j'ai lu en quelques jours ... Bernard mon petit Bernard, tu fais quoi ce week-end ? Tu m'enverrais ton dernier récit en court pour que je sois ton premier lecteur ? Hein, s'te plait ? Sinon je te tue !!! (Heu je plaisante, hein, je vais bien, enfin je crois). En tout cas j'aime bien la structure du récit avec un gros flash-back et la première enquête de Martin ! La carrière de Martin va encore subir des soubresauts ... ça sent la retraite anticipée, que vais-je lire après ? Martin en déambulateur, enquête à son compte dans un EHPAD ? (Heu te fâche pas Bernard là aussi je plaisante ... hein ? que j'arrête de t'appeler Bernard, oui Monsieur Minier, pardon Monsieur Minier, non le referais plus). Encore des passages pas simple, les autopsies d'enfant ... déjà une autopsie, je crois que je m’évanouirais ou que j'irais dégobiller dans le premier réceptacle rencontré, mais alors d'enfant ... arghh. Bon c'est pour cela (Me faire avoir des sensations, hein, pas des autopsies en particulier) que je lis des thriller, pour me faire peur, mais en pantoufle sous ma couette, après une camomille (Oui je dors en pantoufle, ça vous pose un problème ?). Et où personne ne peut m'entendre hurler !!! Hein ? Pardon chérie je voulais pas te réveiller ... Oui mais bon Bernard, enfin Monsieur Minier, il arrête pas de m'embêter avec ses ... ok ok rendors toi.

Note : AAAAAAAAAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire