dimanche 6 mars 2022

Le droit d'emmerder Dieu de Richard Malka

Le droit d'emmerder Dieu de Richard Malka (Grasset, 93 pages, 2021)

Incipit :

J'écris mes plaidoiries.

Brillante plaidoirie de Richard Malka (Avocat de Charlie Hebdo, lors du procès des attentats) qui résume ma pensée et que je soutiens pleinement. Les manipulations de certains imams, l'instrumentalisation par des régimes autoritaires musulmans (qui ne bougent pas une oreille pour leurs frères, et sœurs, ouïghours), la duplicité et la lâcheté de certains intellectuels et personnes politiques française et du monde, guère étonnant pour les premiers, une grande majorité des figures intellectuelles françaises du XXème siècle ayant soutenu les pires régimes, comme Sartre et bien d'autres, d'autres ayant soutenu les Khmers et le régime de Pol Pot, par exemple Alain Badiou. Pour les seconds, les politiques, une absence de vision et de convictions, bradées sur l'autel électoraliste, reste du classique pour un monde politique à courte vue dans un contexte individualiste et consumériste. L'indigence des argumentaires d'un grand nombre d'individu, de ces "hauts esprits", ne pas blesser, ne pas heurter, sur la religion alors que des extrémistes venaient de laisser le corps encore chaud de leurs victimes. La confusion de ces esprits est sidérante, prêt à sacrifier la liberté de tous, y compris celle de tous les croyants de toutes les religions, en abdiquant sur un principe fondamental, dont tout le monde profite, croyants, non croyants, idéologies diverses, et qui permet à tout un chacun de vivre ensemble.

Ce livre, cette plaidoirie, est un hymne à la liberté, la seule, celle qui autorise chacun à critiquer idéologies, religions mais pas à critiquer les personnes en tant que telle. C'est aussi cela la tolérance, tant il est facile de tolérer ce qui nous convient, mais la tolérance, la vraie, est d'accepter ce qui nous remet en cause. Ces deux principes visant à casser le cercle de la violence. Encore faut-il y être éduqué.

En pleine guerre ukrainienne menée par un dictateur criminel de guerre, V. Putin, je sens poindre le désastre d'une troisième guerre mondiale, Sapiens (bien peu de sapience en vérité, en tant qu'espèce) ayant atteint le degré zéro de son épanouissement spirituel. L'Histoire ne lui a rien appris et il est toujours aussi belliqueux, assoiffé de pouvoir et prêt à détruire, tuer, éradiquer, pour des dogmes, une idéologie, une croyance. Son impéritie au regard des enjeux (Réchauffement climatique, Sixième extinction) tout comme sa lâcheté devant l'inadmissible le rend impropre à sa propre succession. Ce vieux monsieur qu'est V. Putin (Un nom plus approprié, que la version française Poutine), n'a plus rien à perdre, Thanatos a pris le dessus sur Eros. Peut-être ne verrais-je pas le monde dans un grain de sable, ni le paradis dans une fleur. Je n'aurais pas eu le temps de tenir l'infini dans la paume de ma main et de voir l'éternité durer une heure (Oui c'est W. Blake)

Courage aux ukrainiens. Courage aux humains de bonne volonté. Courage aux russes qui subissent un régime totalitaire et répressif.

Note : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire